Bilan d'Anne Hidalgo, logement à Paris, Emmanuel Macron dans Valeurs actuelles, port du voile... "Le 8h30 franceinfo" d'Audrey Pulvar

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Audrey Pulvar était l'invitée du "8h30 franceinfo" le 2 novembre 2019.

Audrey Pulvar, porte-parole de Paris en commun et candidate dans la zone Paris Centre pour les municipales de 2020, était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 2 novembre 2019. Paris en commun, le logement à Paris, Emmanuel Macron dans Valeurs actuelles, le port du voile... Elle répond aux questions de Matteu Maestracci et Saveria Rojek. 

Paris en commun, un "projet de gauche"

Audrey Pulvar se "revendique comme une femme de gauche". À ce titre, elle est la porte-parole de Paris en commun, plateforme citoyenne de soutien à Anne Hidalgo. "Paris en commun c'est un projet de gauche et c'est un projet de protection des plus précaires, c'est un projet de mixité sociale, c'est un projet d'égalité, un projet moderne et de lutte contre les effets du réchauffement climatique", a expliqué l'ancienne journaliste aujourd'hui engagée dans la campagne des municipales à Paris, où elle sera candidate dans la zone Paris Centre.

Logement à Paris

"Le gouvernement ne prend pas la mesure de l'impact d'AirBnB, sur la question du logement, dans des zones très tendues comme c'est le cas à Paris", a déclaré Audrey Pulvar, alors que le gouvernement refuse de restreindre le nombre de jours de location via AirBnB à Paris et d'abaisser la limite légale de 120 nuits par an. Le Sénat a voté également un amendement en ce sens.

Ce sont des dizaines de milliers de mètres carrés qui échappent à la location et à la possibilité pour des ménages de se loger à cause de ce dispositif.

Audrey Pulvar

Emmanuel Macron dans Valeurs actuelles : "Les masques tombent"

Audrey Pulvar se dit "estomaquée" par l'interview donnée par le président  à Valeurs actuelles. "Je comprends mal pourquoi le président de la République donne une telle résonance à un journal qui est un journal d'extrême droite, qui est un journal misogyne, qui a été condamné pour incitation à la haine raciale. Un journal d'un climato scepticisme tellement caricatural qu'il en devient risible. C'est un journal, on le sait, qui attise les haines", a détaillé l'ancienne journaliste. "Je pense à tous ceux qui ont voté pour Emmanuel Macron et qui découvrent qu'en fait, ils avaient voté pour Nicolas Sarkozy. Les masques tombent", a-t-elle expliqué.

Le débat sur le port du voile

"Je suis militante féministe et je pense que le voile est un outil d'infériorisation des femmes, de soumission des femmes. Je suis contre le port du voile dans son principe", a déclaré Audrey Pulvar qui ajoute respecter pour autant "la liberté religieuse" et le choix "apparemment éclairé" de certaines femmes de porter le voile. Elle pense qu'il est inutile de légiférer à nouveau sur le sujet.

Audrey Pulvar dit qu'une partie de la gauche "a tort de relativiser ces questions-là au nom d'une forme de relativisme culturel et d'une espèce de culpabilité sur un prétendu néo-colonialisme"

Je considère que, dans le monde entier, les femmes doivent avoir accès aux mêmes droits.

Audrey Pulvar

Vous êtes à nouveau en ligne