Municipales à Paris, fusillades en Allemagne, sécurité... Le "8h30 franceinfo" de Rachida Dati

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Rachida Dati, candidate Les Républicains à la mairie de Paris, était l'invitée de "8h30 franceinfo", vendredi 21 février.

La candidate Les Républicains (LR) à la mairie de Paris, Rachida Dati, était l'invitée de "8h30 franceinfo", vendredi 21 février. Elle a notamment réagi aux attentats racistes en Allemagne, à l'entrée en campagne d'Agnès Buzyn dans la course à la mairie de Paris et aux problématiques liées à la sécurité dans la capitale.

Municipales à Paris : "Tout l'Élysée est en équipe de campagne"

La candidate Les Républicains à la mairie de Paris, Rachida Dati, a dénoncé sur franceinfo le fait que "tout l'Élysée est en équipe de campagne" autour de la candidate La République en marche (LREM) Agnès Buzyn. "Ils jouent leur va-tout", a estimé la candidate LR, affirmant qu'Agnès Buzyn est "chaperonnée par Emmanuel Macron". "Je suis en contact direct avec les Parisiens, tous les jours. Je n'ai pas de chaperon et pas de guide", s'est défendue Rachida Dati, assurant que cette campagne, "c'est le début de la reconquête par la droite de la France".

Vidéosurveillance : Rachida Dati veut "une caméra pour 500", voire 300 Parisiens

Pour lutter contre la délinquance dans la capitale, Rachida Dati souhaite "3 400 agents sur le terrain." Elle veut "recentrer la police nationale sur son cœur de métier", estimant que "la police municipale armée, il faut qu’elle soit dans la lutte contre la délinquance au quotidien". La candidate dit aussi vouloir "compléter ce dispositif par un système de vidéo protection". "Je voudrais qu’il y en ait au moins une pour 500, pour ne pas dire une pour 300 habitants", a précisé Rachida Dati.

Fusillades en Allemagne : Rachida Dati met en cause "l'ouverture massive des frontières"

"Mme Merkel [la chancelière allemande] n’a pas mesuré les conséquences de l’ouverture massive des frontières" de l'Allemagne, a réagi Rachida Dati, après la double fusillade raciste qui a tué neuf personnes à Hanau, près de Francfort. "Elle paie au prix fort cette ouverture massive des frontières", a jugé la candidate, estimant que "quand elle [Angela Merkel] le fait, elle le fait sans anticipation, sans cadre, sans même le gérer. Elle n’écoute pas son opinion publique, elle ne la prépare pas."

Rachida Dati a également dénoncé "l'idéologie laxiste" de sa concurrente, la socialiste Anne Hidalgo, sur ce sujet. "Elle disait : je m'inspire de madame Merkel en disant 'moi aussi je veux accueillir massivement', 'bienvenue aux migrants et aux réfugiés à Paris', a-t-elle argumenté tout en assurant ne pas faire de ""parallèles".

>>>> Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" de Rachida Dati :

Vous êtes à nouveau en ligne