Marion Maréchal-Le Pen "est à l'extérieur du combat électoral, je ne crois pas qu’il y a un retour", affirme Nicolas Bay

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nicolas Bay, député européen du RN, invité lundi du "8h30 Fauvelle-Dély", réagit au retour politique de Marion Maréchal-Le Pen et estime que Marine Le Pen reste la candidate naturelle du parti pour la présidentielle de 2022.

Le retour politique de Marion Maréchal-Le Pen fait réagir son camp. Dans une longue interview télévisée, elle livre son analyse sur les résultats des européennes et le départ de Laurent Wauquiez. Elle dit souhaiter une "grande coalition" entre la "droite populaire" issue des Républicains (LR) et le Rassemblement national, qui ne "peut pas" selon elle "capter à lui seul l'ensemble" des électeurs.

Pour le député RN au Parlement européen Nicolas Bay (co-président du groupe Europe des nations et des libertés), "Il n’y a rien de choquant en soi. Je trouve assez naturel qu’elle ait envie d’exprimer sa position". Invité de franceinfo, Nicolas Bay assure qu'il n'y "a pas d'ambiguïté sur sa position. Elle est à l'extérieur du combat électoral. Je ne crois pas qu’il y a un retour" de Marion Maréchal-Le Pen. Malgré tout, "si demain elle souhaite revenir en politique à nos côtés, elle sera évidemment la bienvenue".

"Elle est dans le débat des idées. Elle a fondé une école qui a pour objectif de mener ce combat des idées et des valeurs. C'est très respectable", poursuit Nicolas Bay. Les propos de Marion Maréchal-Le Pen correspondent "tout à fait à la démarche que nous mettons en œuvre". "Elle souligne, précise Nicolas Bay, que le Rassemblement national a une responsabilité centrale mais que pour accéder aux responsabilités on sera amenés à travailler avec d'autres".

Marine Le Pen, "candidate naturelle" en 2022

La nièce de Marine Le Pen a critiqué il y a quelques mois la ligne populiste du Rassemblement national. "Le populisme est une étiquette qui nous est imposé. Notre ligne politique n'est pas populiste ou pas seulement populiste", insiste Nicolas Bay. Pour la présidentielle de 2022, Nicolas Bay estime que Marine Le Pen "est la candidate naturelle". Marion Maréchal-Le Pen a affirmé dimanche 2 juin qu'elle ne voulait pas être en conflit avec Marine Le Pen. Elle a expliqué qu'elle pourra "avoir un couloir différent qui ne soit pas un couloir d'opposition qui puisse contribuer à atteindre le même objectif"

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" du lundi 3 juin 2019 :

Vous êtes à nouveau en ligne