Lubrizol : "Les habitants continuent de demander de la transparence, il faut que cela leur soit totalement accordé", estime Marie Toussaint

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts a estimé samedi sur franceinfo que la défiance des citoyens vis-à-vis du gouvernement ne vient pas de nulle part et a dénoncé "le défaut de l'État" qui accorde moins de budget pour les contrôles des sites Seveso. 

Un mois après l'incendie de Lubrizol, "les Rouennaises et les Rouennais continuent de demander de la transparence, il faut que cela leur soit totalement accordé et aussi qu'il y ait des mesures de protection qui soient mises en place", a affirmé l'eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Marie Toussaint, invitée sur franceinfo, samedi 26 octobre.

"On a dit pendant plusieurs jours voire peut-être plusieurs semaines que ce n'était pas bien grave alors qu'on voyait bien qu'il y avait des rejets de pétrole et d'amiante qui tombaient sur les habitations", a déclaré la députée européenne.

C'est normal que les gens demandent de la transparence

Marie Toussaint

à franceinfo

Pour Marie Toussaint, la défiance des citoyens vis-à-vis du gouvernement ne vient pas de nulle part : "Deux ans avant cet incendie, il y avait eu une inspection qui disait qu'il n'y avait pas de risque d'incendie ou en tout cas un risque d'incendie tous les 10 000 ans."

Enfin, l'eurodéputée a dénoncé "le défaut de l'Etat" qui accorde moins de budget. "Il y a aujourd'hui une baisse des moyens accordés aux contrôles sur l'ensemble des sites Seveso, a-t-elle affirmé. Il y a aussi une baisse des moyens de l'Ineris, cet institut national des risques industriels, donc on peut se dire qu'il y a une défaillance de protection des citoyens de la part de l'Etat."

Vous êtes à nouveau en ligne