Élections régionales et présidentielle, vaccination contre le Covid-19... Le "8h30 franceinfo" de Xavier Bertrand

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le président de la région Hauts-de-France était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 2 avril 2021.

Xavier Bertrand, président (ex-LR) de la région Hauts-de-France et candidat à l'élection présidentielle, était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 2 avril 2021. Élections régionales et présidentielle, vaccination contre le Covid-19... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Régionales : "Si je perds, il en sera terminé de ma vie politique"

"Si je perds" aux élections régionales, "il en sera terminé de ma vie politique", affirme Xavier Bertrand, candidat à sa réélection à la tête de la région Hauts-de-France, et à l'élection présidentielle de 2022. "C'est une question de légitimité", ajoute-t-il. Son élection à la tête de la région en 2015 a eu lieu dans des "circonstances particulières", rappelle-t-il : "La gauche s'est retirée parce qu'ils ne voulaient pas de la victoire du Rassemblement national. J'ai pu agir dans la région avec une totale liberté avec ce contact direct avec les habitants. Si six ans après, je n'ai pas leur confiance", alors ce sera terminé.

Pour l'élection présidentielle, Xavier Bertrand ne veut pas participer à la primaire des Républicains, s'il y en a une. "Je pense qu'un parti politique crée forcément une distance entre un candidat et le peuple français. Je ne veux pas qu'il y ait cette distance. Je suis un candidat libre et indépendant et je porterai ma candidature de cette façon."

Covid-19 : vacciner "toutes les professions qui sont en première ligne"

"À partir du moment où les plus fragiles sont vaccinés, je souhaiterais que nous puissions vacciner toutes les professions qui sont en première ligne", déclare Xavier Bertrand. "Je veux parler des soignants, les forces de sécurité, toutes celles et ceux qui nous sont indispensables et qui ne peuvent pas télétravailler", poursuit-il.

Pour le président de la région Hauts-de-France, qui attend de la "transparence" sur le nombre de vaccins disponibles, "si on a les doses, on est en mesure de le faire. Il ne faut pas seulement se fixer sur les questions de l'âge."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 2 avril 2021 :

Vous êtes à nouveau en ligne