Début du déconfinement, vaccination des soignants... Le "8h30 franceinfo" de Martin Hirsch

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le directeur général de l'AP-HP était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 3 mai 2021.

Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 3 mai 2021. Début du déconfinement, vaccination des soignants... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

"La circulation du virus dépend davantage de notre comportement que des décrets et arrêtés"

Martin Hirsch insiste sur la responsabilité de chacun et sur l'importance de la vaccination pour éviter une quatrième vague dans l'épidémie de Covid-19, alors que prend fin la limitation de déplacement au delà de 10 kilomètres. "La circulation du virus dépend davantage de notre comportement à tous que des décrets, des arrêtés et de ces dispositions qui nous sont imposés", déclare le directeur général de l'AP-HP. "Le risque d'une quatrième vague est davantage lié à un possible relâchement, un oubli des gestes barrières qu'à autre chose", ajoute-t-il.

"La période de deux mois qui viennent, c'est une période qui est délicate, une période où progressivement on va retrouver des marges de liberté, mais où le sort de l'hôpital est un peu entre les mains des Français. Il faut laisser l'hôpital pouvoir ne pas risquer d'être re-débordé par quelque chose", poursuit Martin Hirsch. "Jusqu'à présent", l'hôpital "n'a pas craqué alors qu'on s'est mis en situation extrême", et "éviter de faire craquer l'hôpital, ça dépend de chacun d'entre nous", met en garde le directeur général de l'AP-HP.

La vaccination du personnel de l'AP-HP a évité "entre 3 000 et 3 500 contaminations"

Martin Hirsch indique que plus "de 60%" du personnel soignant des hôpitaux de Paris sont désormais vaccinés contre le Covid-19. "On est un peu au-dessus de 60% auxquels on peut rajouter les 7% à 8% de personnes qui ont eu le Covid-19 au cours des six derniers mois et qui n'étaient pas éligibles pour la vaccination. On a à peu près deux tiers qui sont protégés. On a encore un effort à faire pour un tiers", précise le directeur général de l'AP-HP. 

Cette vaccination du personnel soignant a permis selon Martin Hirsch d’éviter "sur les personnels de l’AP-HP entre 3 000 et 3 500 contaminations. C'est gigantesque. J'espère atteindre ces 90%, 95% de vaccination. On va mettre les bouchées doubles pour pouvoir le faire".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 3 mai 2021 :

Vous êtes à nouveau en ligne