Coronavirus, Emmanuel Macron, municipales… Le "8h30 franceinfo" de Yannick Jadot

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'eurodéputé Europe Ecologie-Les Verts,Yannick Jadot, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 12 mars 2020.

Yannick Jadot, eurodéputé Europe Ecologie-Les Verts était l'invité du "8h30 franceinfo" jeudi 12 mars 2020. Il a réagi aux mesures prises par le gouvernement pour faire face à la crise du coronavirus, saluant le "sérieux" des autorités mais regrettant le manque de solidarité européenne. Yannick Jadot a également plaidé pour un "correctif budgétaire sur l'hôpital public" et jugé "impossibles" des fusions de listes entre En Marche et Europe Ecologie-Les Verts entre le premier et le second tour des élections municipales. Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.

Coronavirus : le gouvernement "sérieux", l'Union européenne "égoïste"

Après avoir salué le "sérieux" du ministre de la Santé et du gouvernement ainsi que la "grande maturité" des Français face à l'épidémie de coronavirus, Yannick Jadot a pointé du doigt l'Union européenne, qui "n'a pas fait son travail". Selon l'eurodéputé EELV, les États-membres auraient dû faire preuve de plus de solidarité en mettant en commun avec l'Italie leur matériel, masques et médicaments, et leurs dispositifs médicaux.

Allocution d'Emmanuel Macron : "Il faut un correctif budgétaire sur l'hôpital public"

Alors qu'Emmanuel Macron doit prononcer une déclaration solennelle aux Français au sujet de la pandémie de coronavirus Covid-19, jeudi 12 mars au soir, Yannick Jadot affirme qu'il attend du président de la République qu'il fasse "un correctif budgétaire sur l'hôpital public". L'ex-tête de liste EELV aux dernières élections européennes assure qu'en période de crise, "il nous faut des infirmières, il nous faut des médecins, il nous faut du matériel", en tout 4 000 infirmières et 4 milliards d'euros selon Yannick Jadot. 

Municipales : pas de fusion avec En Marche

A trois jours du premier tour des élections municipales, Yannick Jadot exclut toute possibilité d'alliance entre les listes EELV et En Marche entre les deux tours. "Au regard de la politique écologique, sociale, démocratique que mène ce gouvernement et que mène Emmanuel Macron, c'est impossible" a-t-il déclaré.

Sur d'éventuelles autres alliances au soir du premier tour des élections municipales, l'eurodéputé n'a pas voulu se positionner : "On verra comment cela se passe. Vous savez, les élections municipales sont deux élections. Il y a le premier tour, il y a le deuxième tour. Ce n'est pas la même élection", justifie Yannick Jadot.

>>> Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du jeudi 12 mars 2020

RADIO FRANCE

Vous êtes à nouveau en ligne