Convention citoyenne pour le climat, publicité pour les secteurs polluants, présidentielle 2022... Le "8h30 franceinfo" de Barbara Pompili

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La ministre de la Transition écologique était l'invitée du "8h30 franceinfo", mardi 2 mars 2021.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique était l'invitée du "8h30 franceinfo", mardi 2 mars 2021. Convention citoyenne pour le climat, publicité pour les secteurs polluants, présidentielle 2022... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

Convention citoyenne : "Une partie des citoyens dans une démarche politique"

La Convention citoyenne pour le climat, chargée par Emmanuel Macron de proposer des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre, s'est achevée dimanche 28 février en décernant une mauvaise note à l'exécutif, une moyenne de 2,5 sur 10 seulement sur cette question. "Une partie des citoyens sont dans une démarche politique que l'on peut comprendre", réagit Barbara Pompili. "Ils ont maintenant saisi l'urgence à agir et ils votent plus sur l'urgence que sur les mesures mêmes", estime-t-elle.

Le travail effectué par les membres de la Convention citoyenne "porte de l'ambition, il faut plus d'ambition, ils ont raison et donc je continuerai à pousser l'exigence. Quand on a des propositions à faire, il faut qu'on exprime la nécessité d'urgence vite et loin. Quand on est au gouvernement on n'est pas à la même place, on doit proposer des mesures qui puissent être acceptées, qui doivent emmener tout le monde", juge la ministre de la Transition écologique.

Le choix de "l'engagement volontaire" pour les publicités des produits polluants

La Convention citoyenne pour le climat a demandé en vain l'interdiction de la publicité pour tous les produits les plus polluants, notamment les véhicules lourds que sont les SUV. "Ce qu'on a essayé c'est la voie des engagements volontaires des annonceurs de toute la filière", explique Barbara Pompili.

La ministre ne veut pas donner une liste des produits concernés "parce qu'il y a des produits emblématiques. L'énorme SUV diesel c'est emblématique. Je ne voudrais pas que l'arbre des SUV cache la forêt." Pour les voyages en avion "la question se pose pour des petites distances à très bas prix. Cela peut concerner d'autres domaines que les transports", poursuit la ministre.

En 2022, Pompili votera "fort probablement" pour Macron

"Je n'ai pas à précéder une candidature du président de la République", déclare Barbara. "Pour l'instant, il n'a pas fait acte de candidature", poursuit la ministre de la Transition écologique. Toutefois, "je peux supposer que s'il se présente je voterai pour lui", ajoute-t-elle.

 "S'il se présente", Emmanuel Macron le fera "en partie sur son bilan et sur ses propositions sur l'avenir. Il y aura une grande part qui concernera la transition écologique. Je suis en train de faire qu'on pousse le plus loin possible l'ambition écologique de ce pays et je serai extrêmement fière si dans le bilan du président de la République il y a de grandes réformes écologiques", estime Barbara Pompili.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo", mardi 2 mars 2021 :

Vous êtes à nouveau en ligne