Chômage partiel, télétravail, déficit liés au coronavirus... Le "8h30 franceinfo" de Muriel Pénicaud

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, était l'invitée de "8h30 franceinfo" vendredi 13 mars.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, était l'invitée de "8h30 franceinfo", vendredi 13 mars, et a commenté les annonces d'Emmanuel Macron concernant la gestion de la crise du coronavirus. La ministre a plaidé pour le télétravail et a également donné des précisions sur le chômage partiel. Muriel Pénicaud a également évoqué le dossier de la réforme de l'assurance chômage.

100% du chômage partiel pris en charge

"100% du chômage partiel sera pris en compte sur le budget du ministère du Travail", a assuré la ministre du Travail Muriel Pénicaud, interrogée sur les conséquences de la crise du coronavirus sur les entreprises françaises. Selon la ministre, 5 117 demandes d'entreprises ont déjà été formulées, ce qui représente "80 000 salariés pour un coût de 242 millions d'euros", a détaillé Muriel Pénicaud, précisant que "ça va aller bien au-delà, bien évidemment". La ministre estime qu'au total, "l'ensemble des mesures" annoncées par Emmanuel Macron "va coûter des dizaines de milliards d'euros".

Télétravail : Muriel Pénicaud en appelle "à tous les employeurs"

"Tout ce qui peut se faire en télétravail doit être fait en télétravail", a déclaré Muriel Pénicaud sur franceinfo alors qu'Emmanuel Macron a annoncé la fermeture de tous établissements scolaires à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre", contraignant de nombreux parents à rester à la maison pour garder leurs enfants. D'après Muriel Pénicaud, "à peu près un emploi sur trois peut être en télétravail". "Pour tous les autres, je confirme qu'ils pourront être en arrêt maladie s'ils n'ont pas de solution", a-t-elle expliqué, en précisant qu'il n'y a "pas de délai de carence".

Assurance chômage : "un contexte nouveau"

Interrogée sur la pertinence de maintenir au 1er avril l'entrée en vigueur de la réforme de l'indemnisation du chômage, Muriel Pénicaud a assuré que "la réforme est vraiment très bonne" mais que l'"on est dans un contexte nouveau". "On regarde très précisément ce qui se passe sur le terrain et on va prendre les mesures qu'il faut", a-t-elle ajouté précisant qu'"on aura la réponse dans les tout prochains jours".

Déficit public : "une crise inédite"

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a par ailleurs affirmé qu'il faut "changer les règles" européennes sur les 3% de déficit public par rapport au PIB car "on est dans une situation de crise inédite". Selon la ministre, "tous les pays européens vont être dans la même situation", ce qui, selon elle justifie qu'il faille "changer les règles".

>>>> Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" de Muriel Pénicaud :

Vous êtes à nouveau en ligne