Chômage, municipales, taxe GAFA... Le "8h30 franceinfo" de Bruno Le Maire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 27 janvier 2020.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 27 janvier 2020. Chiffres du chômage, candidature dissidente aux municipales à Paris de Cédric Villani, taxe sur le numérique, Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.

Chômage : un "taux qui va être un des plus faibles des 15 dernières années"

Sur franceinfo, Bruno Le Maire s'est félicité -avant même leur publication lundi 27 janvier- des chiffres du chômage. Il s'agit, selon le ministre de l'Économie, d'un "taux de chômage qui va être un des plus faibles des 15 dernières années", fruit de la "politique économique" menée selon lui par le gouvernement. 

"Moi, j'en tire une conclusion simple : la politique économique que nous menons depuis près de 3 ans donne des résultats", a complété Bruno Le Maire.

Cédric Villani maintient sa candidature à Paris : "Je regrette cette décision"

Le ministre de l'Économie a également réagi aux propos de Cédric Villani, qui à l'issue d'une rencontre avec Emmanuel Macron a décidé de maintenir sa candidature aux municipales à Paris. "J'aurais préféré le rassemblement, je regrette la décision de Cédric Villani, je la regrette parce qu'elle nous affaiblit tous collectivement", a déclaré Bruno Le Maire.

"La France a tenu bon" sur la taxe sur le numérique face à Donald Trump

Interrogé sur l'accord survenu entre la France et les États-Unis sur "la base de travail" sur la question de la taxe numérique, Bruno Le Maire a indiqué sur franceinfo que "la France a tenu bon. Les entreprises paieront une taxe en 2020". Pour le ministre de l'Économie, "il n'y a donc ni retrait, ni suppression de la taxe sur les activités numériques en France et c'est notre fermeté qui a payé parce que nous avons mis en place une taxe nationale qui a fait bouger les Américains".

Avis du Conseil d'Etat sur la réforme des retraites : les incertitudes "levées par le débat parlementaire"

Enfin, Bruno Le Maire est revenu sur l'avis qu'a rendu récemment le Conseil d'État sur la réforme des retraites. Le Conseil d'État regrette que le gouvernement ne lui ait pas donné le temps nécessaire pour garantir "la sécurité juridique" de son examen du projet de réforme. Le ministre de l'Économie a répondu ainsi : "les doutes on les lève dans le débat parlementaire, on les lève dans la conférence de financement. On ne les lève pas dans l'opposition systématique et de principe."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 27 janvier 2020 :

Vous êtes à nouveau en ligne