Candidature à la mairie de Paris : "On n’a pas le même parcours de vie" avec Benjamin Griveaux, lance Mounir Mahjoubi

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'ancien secrétaire d'État chargé du numérique, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", le jeudi 28 mars 2019, et l'ancien porte-parole du gouvernement ont quitté leur poste au gouvernement ce mercredi pour se lancer dans la batailles des municipales à Paris.

Se différencier, voilà l'exercice auquel doivent se livrer les candidats à la candidature de la République en marche pour la Mairie de Paris, dont désormais deux anciens secrétaires d'État du gouvernement d'Édouard Philippe. "On n’a pas le même parcours de vie" avec Benjamin Griveaux, a réagi Mounir Mahjoubi, invité du "8h30 Fauvelle-Dély" ce jeudi 29 mars 2019, alors qu'il compte briguer la mairie de Paris aux élections municipales de 2020.

"Je suis né à Paris, d’une famille populaire, j’ai été entrepreneur, délégué syndical, je me suis engagé toute ma vie pour le numérique. On n’a pas le même caractère. J’ai cette écoute inconditionnelle. J’aime cette idée du contact permanent et que la démocratie participative, ce n’est pas un accessoire, c’est le cœur de la démocratie", poursuit Mounir Mahjoubi. "C’est ce qui est au cœur de mon engagement, de ma vie, de ma personnalité", ajoute-t-il.  

Je crois que Paris a donné sa chance à tous et qu’aujourd’hui, c’est moins vrai

Mounir Mahjoubi

à franceinfo

Avec Benjamin Griveaux, "Oui, on n’est pas d’accord, oui on n’est pas la même personne, oui on n’a pas les mêmes priorités, oui on n’a pas le même caractère, mais depuis 3 ans ensemble, on a mené un combat pour transformer la France", insiste toutefois celui qui était en charge du Numérique et dont l’Élysée a annoncé le départ mercredi soir. Benjamin Griveaux qui ne s'est pas déclaré officiellement candidat à la mairie n'a cependant jamais caché son intérêt pour ces élections municipales.

"Et après, il y a ce qu’on veut pour Paris : la situation du logement est très grave. Et je crois que Paris a donné sa chance à tous et qu’aujourd’hui, c’est moins vrai et qu’on a l’occasion de faire que Paris redonne sa chance à tous", conclut Mounir Mahjoubi.

Ne pas perturber les europeénnes 

Les cartons "sont en cours", a lancé Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d’État chargé du Numérique et candidat à la mairie de Paris. "Ce qui est important, c'est que ce choix qu'on a fait pour Paris, avec Benjamin [Griveaux], ne perturbe pas ni l'élection européenne, ni l'action gouvernementale", assure-t-il.

"Il faut toujours être humble quand on est membre d'un gouvernement, c'est toujours le choix du Premier ministre et du Président, mais c'est vous qui dîtes ce que vous avez l’intention de faire." a déclaré Mounir Mahjoubi à propos de son départ en même temps que celui de Nathalie Loiseau, tête de liste LREM pour les élections européennes, et de Benjamin Griveaux, intéressé lui aussi par la mairie de Paris.

Retrouvez l'intégralité de l'émission du "8h30 Fauvelle-Dély" du jeudi 29 mars 2019 :

Vous êtes à nouveau en ligne