Pour Rachida Dati, "Nathalie Kosciusko-Morizet a toujours trahi ses électeurs"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La députée européenne LR, invitée de franceinfo vendredi, ne décolère pas après la désignation de NKM comme candidate aux législatives dans la circonscription de François Fillon à Paris.  

Rachida Dati, eurodéputée Les Républicains (LR) et maire du VIIe arrondissement de Paris, était l'invitée de franceinfo vendredi 20 janvier. L'ancienne ministre de la Justice est toujours très en colère, après la désignation de Nathalie Kosciusko-Morizet comme candidate aux législatives, dans la circonscription de François Fillon à Paris. "Elle a une meilleure gueule que la mienne. Elle a fait Polytechnique mais elle n'a jamais bossé de sa vie. Moi je trime depuis que j'ai seize ans et demi", a déclaré Rachida Dati. 

"Elle a toujours trahi ses électeurs", a ajouté la députée européenne. "Elle vient à Paris dans le dos de tout le monde", a poursuivi Rachida Dati, après avoir expliqué qu'il n'y avait pas eu de consultation des élus.

"Et si [François Fillon] pense que ça me fait de ma peine, ça me fait de la peine pour mes administrés. Elle a déjà négocié son poste de ministre et donc je préviens les électeurs : elle ne sera jamais là", a estimé la maire LR du VIIe arrondissement parisien. 

Inquiétudes sur la campagne que mène François Fillon

Rachida Dati a insisté sur le fait qu'il "ne faut pas confondre autoritarisme et rassemblement". "On souhaite la victoire de la droite. Tous les élus locaux alertent François Fillon sur la nécessité de revoir sa manière de faire campagne. Aujourd'hui, on ne s'adresse plus uniquement aux électeurs de la primaire, on s'adresse au maximum de Français."

L'eurodéputée a lancé à l'adresse de François Fillon : "Il a besoin de nous tous. Je lui dis, s'il s'agit de ma petite personne, 'cher François, la vengeance n'est pas une politique'. Regardez Nicolas Sarkozy, il a gagné comment, il a perdu comment ?"

Rachida Dati, veut qu'"on redonne de l'espoir aux classes moyennes, à ceux qui créent la richesse en France. Si on continue comme ça, on va précipiter ces classes moyennes vers le Front national". 

Pour la maire du VIIe arrondissement de Paris, François Fillon "a les qualités de ses défauts. Il ne faut pas que la constance confine à l'enfermement voire à l'isolement. Parfois, il me donne le sentiment qu'il a commencé un marathon tout seul et qu'il n'a déjà plus de souffle".

Regardez l'intégralité de l'entretien de Rachida Dati sur franceinfo vendredi 20 janvier.


Pour Rachida Dati, "Nathalie Kosciusko-Morizet... par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCEINFO

  

Vous êtes à nouveau en ligne