Pour Jean-Marie Le Guen, Benoît Hamon doit faire "des gestes substantiels"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie, invité de franceinfo mardi, estime qu'après la primaire de la gauche, "le débat n'est pas clos". Jean-Marie Le Guen n'exclut pas l'hypothèse Macron, qui "existe". 

Le secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie, était l'invité de franceinfo mardi 31 janvier. Jean-Marie Le Guen a estimé que Benoît Hamon, candidat désigné de la primaire à gauche, devait comprendre "les messages qui lui ont été adressés par Bernard Cazeneuve". "S’il veut rassembler sa famille, il faut qu’il fasse des gestes substantiel sur ses propositions, sur la manière dont il envisage le quinquennat passé et sur sa trajectoire politique."

Jean-Marie Le Guen n'est donc pas sûr de soutenir Benoit Hamon, pourtant désigné par la primaire ? À cette question, le secrétaire d'Etat chargé du Développement, répond qu'"il y a un vrai débat, un débat qui n’a pas été clos par la primaire".

Jean-Marie Le Guen estime que "Benoît Hamon a incarné un certaine forme de renouveau des générations". Toutefois ce qui "fait peur" au secrétaire d'Etat, c'est que "son utopie est une facilité". "Ce n’est pas un rêve, c’est une illusion", a-t-il déclaré.

Si Benoît Hamon ne lui donne pas satisfaction, Emmanuel Macron, candidat hors primaire, peut-il être le candidat que Jean-Marie Le Guen soutiendra à la présidentielle ? Le secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie répond : "C'est une hypothèse qui existe, mais je demande à Emmanuel Macron de préciser ses orientations, son programme et sa méthode". 

Retrouvez l'intégralité de l'entretien de Jean-Marie Le Guen sur franceinfo le mardi 31 janvier 2017.


Pour Jean-Marie Le Guen, Benoît Hamon doit... par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Vous êtes à nouveau en ligne