Lutte contre le terrorisme : Yannick Jadot dénonce "une forme d'instrumentalisation"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'eurodéputé écologiste, invité de franceinfo lundi, a plaidé en faveur d'une participation de tous les groupes politiques à un Conseil national de lutte contre le terrorisme, pour favoriser "une parole unie".  

L'eurodéputé écologiste, Yannick Jadot, invité de franceinfo, lundi 21 août, a commenté le débat sur la lutte contre le terrorisme en France, après les attentats en Catalogne. L'élu Europe Ecologie Les Verts (EELV) a estimé que les discussions étaient "trop souvent encore instrumentalisées". "Voyez ce qu'il y a eu sur l'état d'urgence, le débat sur le réseau Sentinelle. On a l'impression d'une forme d'instrumentalisation du débat sur le terrorisme à des fins politiciennes", a déclaré Yannick Jadot. "Il s'agit de trouver toutes les conditions, y compris politiques, pour être efficace", a-t-il ajouté. 

L'eurodéputé écologiste, qui défend l'idée d'un "FBI européen", l'affirme : "J'ai toujours porté l'idée qu'il fallait un Conseil national de lutte contre le terrorisme, rattaché au président de la République, avec tous mes représentants des groupes politiques, des groupes parlementaires". Selon Yannick Jadot, "il faut s'assurer qu'ensemble, en dehors de toute polémique, on se concentre sur ce qui est efficace afin d'avoir, après de nos concitoyens, la parole la plus unie." 

Par ailleurs, selon Yannick Jadot, "le travail n'est pas fait", pour soutenir ceux qui sont "le ciment de la société". L'élu a notamment cité "les militaires en situation d'être clochardisés et des policiers placés dans des situations exécrables".

La défense des emplois aidés

Interrogé sur sur la réduction des contrats aidés souhaitée par le gouvernement, Yannick Jadot a donné "tort" à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. "Dans ces emplois aidés, plein de jeunes travaillent dans des associations. On réduit les APL, on supprime les emplois aidés, on fait des contrats zéro heure, c'est ça qu'on propose à nos jeunes ?", s'est interrogé l'élu.

"Faut-il faire des économies ? Oui, là où c'est utile, mais faire des économies sur la santé, sur l'accompagnement des enfants en périscolaire, non. Ces personnes contribuent à faire ciment, à faire société", a-t-il ajouté. 

"Nicolas Hulot se fait asphyxier"

Appelé à commenter les actions menées par Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire, Yannick Jadot a déclaré que "cette personne, absolument remarquable, est en train de se faire asphyxier par ce gouvernement". "J'ai l'impression qu'Emmanuel Macron a fait, comme sur beaucoup de choses, un gros coup de com' avec Nicolas Hulot", a renchéri l'eurodéputé. "On a eu un recul sur les néonicotinoïdes, un repli sur les perturbateurs endocriniens. Nous voyons le scandale des oeufs contaminés où le ministre de l'Agriculture préfère soutenir l'agrobusiness plutôt que l'information du consommateur", a-t-il déclaré, ajoutant toutefois que "l'affaire n'est pas pliée"

Regardez l'intégralité de l'entretien de Yannick Jadot sur franceinfo le lundi 21 août 2017.

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Vous êtes à nouveau en ligne