"La France n'est pas un pays réformable" : Jean-Claude Mailly ne comprend pas qu'"Emmanuel Macron puisse dire ça"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le secrétaire général de Force Ouvrière était l'invité de franceinfo ce vendredi. Il a réagi aux propos d'Emmanuel Macron jeudi en Roumanie. 

Les propos d'Emmanuel Macron n'ont pas fini de faire polémique. Le Chef de l'État considère que "la France n'est pas un pays réformable". Un constat que ne partage pas Jean-Claude Mailly, invité de franceinfo vendredi matin sur franceinfo. "Il y a eu plus de 160 textes dans le domaine du Code du travail ces dernières années. On ne peut pas dire que la France n'est pas réformable. Ce sont des mots plus qu'autre chose", considère le secrétaire général de Force Ouvrière.

Les négociations toujours en cours 

Jean-Claude Mailly n'a pas encore rencontré la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Les arbitrages se poursuivront la semaine prochaine. "Le texte n'est pas encore prêt, le timing est très serré pour le gouvernement. Rien n'était écrit à l'avance, il faut donc discuter", explique le secrétaire général de Force Ouvrière

Macron a deux solutions : soit il tient compte de nos demandes ; soit il passe en force et là il y aura un problème

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO

à franceinfo

Aucun jugement sur l'action d'Emmanuel Macron

Jean-Claude Mailly se refuse, pour le moment, à tout commentaire sur l'action du Président de la République. "Je ne porte pas de jugement. On verra déjà la semaine prochaine à l'issue des concertations sur le Code du travail. Ce que je sais, c'est que les gens sont dans l'attente de voir ce qui va se passer".

Le secrétaire général de FO regrette quand même la diminution des contrats aidés. "Au lieu de réfléchir avant à une autre solution, on diminue tout de suite. J'appelle ça un coup de rabot", dénonce Jean-Claude Mailly.