Guyane : Nathalie Arthaud appelle le mouvement de contestation "à faire céder l'Etat"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La candidate de Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, invitée de franceinfo mardi, a estimé que la mobilisation en Guyane était de nature "à tordre le bras à l'Etat qui a abandonné le territoire".

Nathalie Arthaud, pour la deuxième fois candidate à l'élection présidentielle, était l'invitée de franceinfo mardi 11 avril. Interrogée sur l'immigration, la représentante de Lutte ouvrière a dénoncé "la politique, y compris menée par François Hollande pendant cinq ans", la jugeant "criminelle et honteuse". Nathalie Arthaud a pris pour exemple "les centaines de morts en Méditerranée chaque semaine parce que des frontières ont été érigées, parce qu'on empêche ceux qui n'ont plus d'endroits pour vivre sur cette planète d'avoir un espace de sécurité". 

Selon Nathalie Arthaud, "d'un point de vue humain, Angela Merkel a mieux répondu à la situation, même si l'Allemagne a besoin de bras et que ça arrangeait un peu tout le monde. Mais au moins, elle a permis à des dizaines de milliers de femmes et d'hommes de trouver une issue"

La Guyane "abandonnée"

Interrogée sur la situation en Guyane, Nathalie Arthaud a donné "mille fois raison à l'écrasante majorité des Guyanais dans le mouvement". "C'est avec leur mobilisation qu'ils peuvent tordre le bras à l'État, qui a abandonné ce territoire-là", a-t-elle estimé.

Selon la candidate de Lutte ouvrière, "il y a à la fois, à Kourou, une base qui est un condensé de richesse, de technologies et d'investissements et à quelques kilomètres de là, il peut y avoir des milliers de femmes et d'enfants qui n'ont même pas accès à l'eau potable, à l'électricité, à la scolarisation. "C'est accablant et j'espère qu'ils vont réussir à faire céder l'Etat", a-t-elle ajouté.

"Pas de sauveur suprême"

Réagissant à la dynamique enregistrée par Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise, à moins de deux semaines de la présidentielle, Nathalie Arthaud a estimé que "beaucoup de voix (...) pour affirmer une société plus égalitaire, allaient dans le bon sens", ajoutant toutefois que "si on croit qu'il y a un sauveur suprême, alors on se voue à l'impuissance". 

Appelée à commenter un duel éventuel au second tour de la présidentielle entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, candidate du FN, Nathalie Arthaud ne s'est pas prononcée, mais a lancé un appel aux électeurs : "Profitez de votre premier tour, pour exprimer vos intérêts, vos perspectives, celles des luttes collectives."  

Regardez l'intégralité de l'entretien de Nathalie Arthaud sur franceinfo mardi 11 avril 2017.


Guyane : Nathalie Arthaud appelle le mouvement... par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Vous êtes à nouveau en ligne