Cote d'Emmanuel Macron en baisse : "L'illusion se dissipe, l'anesthésiant se dilue", juge Eric Ciotti

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le député Les Républicains, invité mercredi de franceinfo, a reproché au chef de l'État "une forme d'immobilisme", que "les Français commencent à mesurer". 

Eric Ciotti, député Les Républicains (LR) des Alpes-Maritimes, a commenté, mercredi 4 juillet, l'action du chef de l'État et la baisse, en juin, de sa cote de popularité, selon une étude Ifop/Fiducial pour Paris Match/Sud Radio, publiée mardi. "L'illusion se dissipe, l'anesthésiant se dilue", a réagi, sur franceinfo, le député, également conseiller départemental des Alpes-Maritimes.

"C'est la com' à outrance, c'est une élection présidentielle qui a été biaisée, tronquée et où le principal candidat de l'opposition a été éliminé. C'est la raison de l'élection de monsieur Macron, a poursuivi Eric Ciotti. Il a été élu sur une illusion, sur ce discours du 'en même temps'."

Pour Eric Ciotti, "les Français commencent à mesurer qu'il s'agit d'une forme d'immobilisme. Au plan économique, les chiffres se dégradent". Emmanuel Macron "est un adolescent immature qui abuse de ce sentiment de surpuissance", a-t-il réaffirmé, jugeant que le chef de l'État "est animé par une sorte de dérive vers un pouvoir personnel".

Migrants de l'Aquarius: "les faire venir en France est une hypocrisie"

La France va accueillir environ 130 migrants qui étaient à bord de l'Aquarius et du Lifeline. "C'est une erreur d'accueillir dans ce cadre les migrants sans savoir si ce sont des réfugiés politiques ou nona déclaré Eric Ciotti. Les faire venir en France est une hypocrisie. On interdit les bateaux, mais on prend leurs passagers." Selon le député LR, "la solution est dans les centres d'accueil hors Union européenne. On doit traiter les demandes d'asile depuis ces centres".

"Les bateaux des ONG constituent une complicité indirecte avec les passeurs. Il faut les interdire", a-t-il poursuivi, ajoutant que "c'est aux États de sauver les vies". "La Méditerranée est devenue un cimetière. C'est cette situation qu'il faut faire cesser", a estimé le député LR, qui propose "une flotte européenne, sous mandat de l'ONU, qui puisse intervenir y compris dans les eaux territoriales libyennes pour arrêter le commerce de ces négriers des temps modernes". Cette flotte doit "avoir aussi, naturellement, une mission de sauvetage".

Par ailleurs, Eric Ciotti a réagi aux violences urbaines de mardi soir à Nantes, après la mort d'un jeune homme de 22 ans, lors d'un contrôle policier. "Il y a une enquête judiciaire, la clarté sera faite, mais par principe je fais confiance à ceux qui nous protègent, nos policiers et nos gendarmes", a-t-il déclaré.  

Regardez l'intégralité de l'intervention d'Eric Ciotti sur franceinfo le 4 juillet 2018.