Burkini : "Certains attisent à droite ou à l'extrême-droite" estime Le Foll

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Interrogé lundi matin sur franceinfo, Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, s'est dit "inquiet" sur la réaction du restaurateur qui a refusé de servir une femme voilée. 

Samedi, un restaurateur de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a insulté une femme apparemment voilée et a refusé de la servir. L'homme a tenu des propos islamophobes. La scène a été filmée par une amie de la victime : depuis, la vidéo enflamme les réseaux sociaux.

Cette situation "inquiète" Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement. Le restaurateur est ensuite revenu sur ses propos et s'est excusé. "Lui, au moins a pris la mesure de ce qui s'était passé. Certains attisent à droite, ou à l'extrême droite. On est dans un moment où on voit les tensions, les risques que la société française a à perdre cette capacité à vivre ensemble. Je le dis de manière solennelle, c'est suffisamment grave pour que l'on rappelle chacun à la responsabilité", a-t-il déclaré lundi sur franceinfo.

Le Premier ministre l'a rappelé, ce ne sont pas des choses qu'il faut laisser passer sans aucun commentaire

Stéphane Le Foll

Ministre de l'Agriculture

Manuel Valls a soutenu les arrêtés anti-burkinis. Un positionnement qui lui a été reproché. "Sur cette question des burkinis, il y a deux éléments majeurs. Ceux qui sont pour changer la loi, changer la Constitution et sortir des traités européens. Il y a ceux qui ont dit non. Par contre, le Premier ministre l'a rappelé, ce ne sont pas des choses qu'il faut laisser passer sans aucun commentaire", a insisté Stéphane Le Foll. 

Vous êtes à nouveau en ligne