Soutien de l'Italie aux "gilets jaunes" : "Il y a un minimum de savoir-vivre", estime le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères était l'invité de franceinfo mardi 8 janvier.

"Il est important de respecter les amis, voisins, membres de la famille européenne, il y a un minimum de savoir-vivre", a rappelé mardi 8 janvier sur franceinfo Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Le vice-président du Conseil italien et patron du mouvement des cinq étoiles Luigi Di Maio a appelé lundi, dans une lettre, les "gilets jaunes" à "ne rien lâcher".

Si on avait été sur un terrain de foot, peut-être qu'un Zinédine Zidane aurait réglé les choses, #coup de boule".

Jean-Baptiste Lemoyne

à franceinfo

"Monsieur Salvini a comme slogan 'les Italiens d'abord'. Moi je réponds 'occupez-vous des Italiens d'abord', les Français n'ont pas besoin de vos bons conseils", a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne. "Très clairement, ce n'est pas de bonne politique de s'ingérer dans la vie politique du voisin. Nous, on ne va pas commenter l'état déliquescent de certaines collectivités gérées par le mouvement cinq étoiles".

"Luigi Di Maio et Matteo Salvini sont dans une sorte de course à l'échalote l'un et l'autre, dans une campagne permanente interne", analyse le secrétaire d'État, à cinq mois des élections européennes.

Vous êtes à nouveau en ligne