Objectif de la fin du glyphosate en 2021 pas tenu : "Ceux qui tardent sont responsables", prévient Julien Bayou, secrétaire national d’EELV

Invité du 18H50 franceinfo Julien Bayou, secrétaire national d’EELV a rappelé la dangerosité du glyphosate : "Ces produits ne sont plus tolérables."

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Julien Bayou, secrétaire national d’EELV a rappelé ce vendredi sur franceinfo qu'"il fallait en finir avec le glyphosate" alors qu'Emmanuel Macron vient d'annoncer dans la presse régionale que l'objectif 2021 pour stopper son utilisation ne sera pas tenu sur l'ensemble des exploitations agricoles. "Ceux qui tardent sont responsables", a-t-il ajouté pointant le risque "d’un scandale sanitaire".

"Le problème, c'est qu'Emmanuel Macron fait du Macron. Il a annoncé une promesse dans trois ans. C'était il y a bientôt trois ans. En fait, il nous annonce qu'elle ne sera pas tenue. Alors peut-être qu'après, il nous expliquera que c'est pour un second mandat. Non, nous disons, il y a un enjeu de santé publique, un enjeu de protection de la biodiversité. Il faut en finir avec le glyphosate", a-t-il affirmé.

Risque d'un scandale sanitaire

Julien Bayou C'est avéré dans le développement de certains lymphomes, dans une toxicité pour la reproduction humaine, Je ne parle même pas de la faune et des milieux aquatiques. C'est avéré donc maintenant, c'est ceux qui tardent sont responsables", a-t-il dit.

Il met en garde contre le scandale sanitaire : "On est sur un scandale sanitaire latent de type chlordécone. Là aussi au nom du chlordécone, dans les Antilles, on a pollué les corps et les sols en disant, c'est important pour l'économie. C'est une impasse. Il faut en sortir", a-t-il assuré.

Dans les Antilles françaises, le chlordécone était utilisé pour lutter contre le charançon du bananier, un insecte ravageur. Interdit par la France en 1990, son utilisation a pourtant perduré jusqu'en 1993.

Radio France

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne