Municipales à Paris : Cédric Villani "a fait un pas" pour David Belliard, il faut "travailler sur les convergences au sein de coalition pour le climat"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cédric Villani a "fait un pas" vers une éventuelle "grande coalition pour le climat" selon la tête de liste EELV aux municipales parisiennes David Belliard, invité mardi sur franceinfo. Mais l'écologiste estime qu'il reste du chemin à parcourir.

David Belliard, tête de liste EELV pour les municipales à Paris a estimé mardi 28 janvier sur franceinfo que Cédric Villani avait "fait un pas" et qu'il fallait "travailler sur les convergences que nous pouvons avoir au sein de cette grande coalition pour le climat". Cédric Villani a décidé de maintenir sa candidature à Paris malgré la pression d'Emmanuel Macron. La grande coalition climat au deuxième tour des municipales proposée par David Belliard reste d'actualité, selon lui.

"Travailler sur les convergences"

"Cédric Villani a fait un pas lorsqu'il a annoncé qu'il préférait travailler à la lutte contre le dérèglement climatique et à la coalition climat que j'ai proposée plutôt que de répondre à l'injonction du président de la République qui mène une politique anti-climat", assure le candidat écologiste. Selon lui, "il faut travailler sur les convergences que nous pouvons avoir au sein de cette grande coalition pour le climat, pour changer Paris", a-t-il expliqué.

On va gagner un certain nombre de villes, dont Paris.

David Belliard

à franceinfo

Une coalition urgente à mettre en place pour David Belliard : "La question, ce n'est pas l'alliance avec Cédric Villani en tant que tel. La question, c'est de construire une coalition, une grande coalition pour le climat, parce qu’on a besoin de changer véritablement Paris, parce qu'il y a une urgence climatique", a-t-il affirmé.

David Belliard est assez confiant sur la capacité des écologistes à gagner des villes : "On va gagner un certain nombre de villes, dont Paris. C'est l'objectif. Parce qu'il y a aujourd'hui un désir d'écologie. Il y a aujourd'hui un désir de changer, d'écrire une nouvelle histoire pour un certain nombre de grandes villes, de grandes municipalités", a-t-il déclaré.

Vous êtes à nouveau en ligne