Le grand débat national est "très mal organisé" selon le porte-parole du Rassemblement national Jordan Bardella

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jordan Bardella, le porte-parole du Rassemblement national, était l'invité de franceinfo vendredi. 

Le grand débat national qui se déroulera en janvier et février 2019 à la suite du mouvement des "gilets jaunes" "a été très mal organisé", a expliqué vendredi 21 décembre sur franceinfo Jordan Bardella, le porte-parole du Rassemblement national.


Il dénonce le fait que l'on "confie aux maires le poids de cette mission et le poids de la responsabilité du gouvernement". Selon lui, ce sont "les sous-préfectures qui auraient pu organiser" la concertation "directement, avec une neutralité un petit peu plus assumée".

"Une déconnection entre le pouvoir et le peuple"

Jordan Bardella estime qu'il y a "une déconnection entre le pouvoir et le peuple français", alors que le mouvement des "gilets jaunes" est soutenu "par 80% des Français", affirme-t-il.

Pour le porte-parole du Rassemblement national, au-delà du grand débat national organisé par le gouvernement, "les seules attentes en termes de démocratie qui pourraient répondre à la crise démocratique qui frappe notre pays, c'est le référendum d'initiative populaire".

Jordan Bardella tient encore à souligner que les mesures d'urgence votées par les députés dans la nuit de jeudi à vendredi sont "dérisoires". Même si le RN a voté le texte, il estime que "ce sont des miettes" qui ont été proposées. "Mais entre un petit peu et rien du tout, on a voté ce sparadrap".

Vous êtes à nouveau en ligne