"J'attends que le président Macron réponde à nos propositions", déclare le vice-président de l'Association des maires de France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

André Laignel, vice-président de l'Association des maires de France, était l'invité de franceinfo lundi. 

André Laignel, maire d'Issoudun (Indre) et vice-président de l'Association des maires de France (AMF) était l'invité politique de franceinfo lundi 11 février. Ce jeudi, Emmanuel Macron se rend dans l'Indre pour débattre avec une trentaine de maires, notamment sur les sujets de la ruralité et de l'économie. André Laignel "sera à cette réunion de travail" : "Nous préférons lui faire des propositions et qu'il nous réponde", a-t-il ajouté.

"J'espère que nous pourrons véritablement débattre"

"Je serai à cette réunion, y compris parce que nous avons des désaccords profonds. Et quand on a des désaccords, le mieux est de se mettre autour de la table pour pouvoir en débattre. J'espère que cela sera une vraie réunion de travail et que nous pourrons véritablement débattre, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent", a estimé André Laignel.

"J'attends que le président nous réponde. Cela fait des mois qu'on lui explique les difficultés de nos communes et de nos concitoyens, explique-t-il.  Il ne faut pas nous faire le coup de celui qui n'est pas au courant, qui ne sait pas ce qu'il se passe (...). Il sait tout cela pertinemment. Le Président sait que nous avons des problèmes financiers, que nous avons des difficultés à accomplir notre tâche, que l'administration est de plus en plus lourde pour chacun d'entre nous. Cela ne sert à rien de le répéter à l'infini. Nous préférons lui faire des propositions et qu'il nous réponde", a conclut André Laignel.

Vous êtes à nouveau en ligne