François de Rugy s'engage à rembourser : "C'est normal, c'est la transparence de la vie publique", dit Pierre Person

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pierre Person, député LREM de Paris, était l'invité du 19h20 politique, jeudi 11 juillet 2019.

François de Rugy, mis en cause pour des dîners somptueux donnés entre 2017 et 2018 quand il était président de l'Assemblée nationale, s'est engagé, après un entretien avec le Premier ministre, Édouard Philippe, jeudi 11 juillet, à rembourser "chaque euro contesté", si l'Assemblée nationale estime que ces dîners n'ont pas été organisés dans le cadre d'une représentation politique.

"Je pense que quand il y a des interrogations, il doit y avoir des réponses qui doivent être données", a réagi sur franceinfo, Pierre Person, député LREM de Paris, délégué général adjoint de La République en Marche.

"C'est la transparence de la vie publique"

"C'est normalc'est la transparence de la vie publique dont nous faisons la promotion. Nous avons voté une loi à notre arrivée à l'Assemblée nationale qui voulait que nous supprimions tous les privilèges et que notre comptabilité des frais de mandat soit contrôlée à l'euro près, c'est ce sur quoi François de Rugy s'est engagé notamment lorsqu'il a été président de l'Assemblée nationale", a poursuivi Pierre Person.

Une inspection sera également diligentée, dès vendredi 12 juillet, sur les travaux réalisés dans le logement de François de Rugy, en tant que ministre de la Transition écologique. Des travaux d'un montant de 63 000 euros dont 17 000 euros pour un dressing géant.

"J'ai toute confiance dans nos autorités, nous avons une déontologue, le secrétariat général de l'Assemblée, il y aura des questions qui seront posées à notre ministre [François] de Rugy lors d'auditions je présume, il y aura des justificatifs qui seront apportés, c'est un bon moyen de permettre la transparence sur les deniers publics."

Sur la réduction du train de vie de l'Assemblée

Pour Pierre Person, "la vraie question, c'est comment on clarifie et comment on permet la réduction du train de vie de l'Assemblée. Il faut travailler à ce qu'il y ait plus clarification, nous avons travaillé à ce qu'il y ait une réduction budgétaire sur les frais de représentation, ils ont baissé de 15% quand François de Rugy était président de l'Assemblée nationale (…) la réduction du train de vie, elle doit permettre la réduction des impôts pour les Français".

Vous êtes à nouveau en ligne