Fin de l'opération Barkhane : "Cette stratégie d'ingérence ne fonctionne pas", selon le député Aurélien Taché

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le député du Val-d'Oise estime que la France doit désormais s'interroger "sur la manière d'être dans une coopération avec un certain nombre d'États africains".

"C'est douloureux de se rendre compte que ce qui était la grandeur de la France, de vouloir intervenir dans un certain nombre de pays où on voulait contrer la menace islamiste, n'a pas été une stratégie payante", a regretté jeudi 10 juin sur franceinfo Aurélien Taché, député non-inscrit du Val d'Oise et membre de la commission de la défense à l'Assemblée nationale. Il réagissait à l'annonce d'Emmanuel Macron de la fin de l'opération Barkhane au Mali.

"Cette stratégie d'ingérence, qu'on peut rapprocher des interventions américaines en Afghanistan, en Iran, ne fonctionne pas", a ajouté le député, anciennement membre de LREM, même s'il pense que "tout cela était construit sur une bonne intention".

Aurélien Taché estime que la fin de cette opération militaire "doit nous remettre profondément en question sur la manière d'être efficace pour mener cette lutte contre le jihadisme", mais aussi "sur la manière d'être dans une coopération avec un certain nombre d'États africains".

Vous êtes à nouveau en ligne