"Emmanuel Macron passe sa vie à se plaindre de son propre peuple", estime Nicolas Dupont-Aignan

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, était l'invité du 19h20 politique sur franceinfo. 

"Emmanuel Macron passe sa vie à se plaindre de son propre peuple", a estimé sur franceinfo Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, jeudi 4 octobre. Il réagissait à la visite du chef de l'État à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) où Emmanuel Macron a déclaré : "Vous pouvez parler très librement; la seule chose qu'on n'a pas le droit de faire, c'est de se plaindre", citant une phrase du petit-fils du général De Gaulle.

Qu'il se plaigne un peu moins des Français et qu'il regarde l'action qu'il mène

Nicolas Dupont-Aignan

à franceinfo

Nicolas Dupont-Aignan a rappelé que le président s'était plein "des Français qui étaient des gaulois réfractaires, des Bretons des alcooliques ou des illettrés. Donc, moi j'ai envie de renvoyer le président de la République à ce qu'il a entendu du petit-fils du général. ."

Une retraitée s'est plaint auprès d'Emmanuel Macron de sa faible pension. Nicolas Dupont-Aignan a estimé que "les retraités sont massacrés par ce gouvernement. Ce n'est pas un effort passager" qui est demandé aux retraités. "C'est la rupture d'un contrat entre une génération qui a travaillé durement, reconstruit le pays, et l'État."

Le départ de Gérard Collomb est "une crise de confiance"

"Ce qui me surprend le plus, c'est comment le fidèle des fidèles, celui qui a déniché Emmanuel Macron, qui lui a donné sa vie politique pour le hisser, claque la porte, lui fait un bras d'honneur en public", s'interroge Nicolas Dupont-Aignan, qui y voit le signe d'"une crise de confiance""J'aimerais savoir ce qu'il s'est passé", poursuit-il, "il y a des choses qu'on ne connaît pas et je pense qu'il y a un terme de management et cela m'inquiète pour le pays."

Pour Nicolas Dupont-Aignan, l'intérim d'Édouard Philippe au ministère de l'Intérieur "ne peut pas durer plus de quelques jours. Un ministre de l'Intérieur doit être à plein temps et un Premier ministre ne peut pas tout faire."

Vous êtes à nouveau en ligne