Elections européennes : "Je m'engagerai dans la bataille, à quelle place, nous verrons", dit Benoît Hamon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Benoît Hamon, membre fondateur de Génération-s, était l'invité du 19h20 politique sur franceinfo.

"Je m'engagerai dans la bataille" des élections européennes, mais "à quelle place, nous verrons", a rappelé vendredi 5 octobre sur franceinfo Benoît Hamon, membre fondateur de Génération-s, ancien ministre de l’ducation.

"Je confirme que les thèmes que je portais à la présidentielle, qui avaient été pour partie moqués, sont des thèmes qui se sont enracinés. Donc, oui j'ai dit que je m'engagerai dans cette bataille, mais je veux d'abord construire une liste citoyenne."

Benoît Hamon "ne rejette pas les appels du Parti communiste ou de certains écologistes", mais il estime que ce n'est pas "sur un bout de nappe qu'on va construire une liste."

"Je soutiendrai SOS Méditerranée"

Benoît Hamon "demande solennellement, que maintenant que l'Aquarius est bloqué parce qu'il a perdu son pavillon sous la pression de l'Italie, donc de l'Europe, la France donne son pavillon de façon à ce que l''Aquarius' puisse à nouveau reprendre sa mission de sauvetage"

"Je soutiendrai SOS Méditerranée", qui demande un nouveau pavillon pour son navire humanitaire Aquarius. Benoît Hamon explique son soutien par le fait que SOS Méditerranée a "sauvé 30 000 personnes" et qu'ils sont à ses yeux "l'honneur de l'Europe, de la France, parce qu'ils portent assistance à des personnes en danger, qu'ils montrent de la civilisation européenne un visage fraternel, hospitalier, quand tant d'autres voix éructent contre les étrangers."

Vous êtes à nouveau en ligne