Élection présidentielle : la candidature autonome du PCF est "un crève-cœur", pour Ugo Bernalicis, député La France insoumise

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Fabien Roussel a été officiellement investi dimanche par le Parti communiste français comme candidat pour la présidentielle de 2022.

"C'est un crève-cœur", a réagi lundi 10 mai sur franceinfo Ugo Bernalicis, député La France insoumise du Nord, alors que le Parti communiste français (PCF) a officiellement investi Fabien Roussel comme candidat pour l'élection présidentielle de 2022. "Je ne comprends pas cette démarche politique et ce geste politique", a ajouté le député.

"C'est son droit d'être candidat. Je ne vais pas l'en empêcher, mais c'est dommage parce que les communistes ont soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon en 2012 et en 2017", déclare Ugo Bernalicis, qui constate que les autres partis de gauche "font tout pour nous évincer et nous rejette".

Une candidature "en pensant déjà aux législatives"

"Hormis dans les Hauts-de-France, mais c'est sans doute l'exception qui confirme la règle, dès que vous passez l'échelon départemental, La France insoumise est exclue de tous les accords passés entre Europe-Ecologie-Les Verts, le Parti socialiste et le Parti communiste", dénonce le député, qui déplore le fait que "quand Fabien Roussel pose sa candidature, on a l'impression qu'il le fait en se disant que de toute façon, c'est perdu d'avance et en pensant déjà aux législatives et au nombre de députés qu'il pourra avoir".

"Ce n'est pas responsable de fonctionner de la sorte et j'espère qu'on pourra rassembler le peuple français autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon", conclut Ugo Bernalicis.

Vous êtes à nouveau en ligne