Déconfinement : "Je crois que c'est raisonnable de rouvrir les plages aujourd'hui", déclare David Rachline, maire Rassemblement national de Fréjus

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour le maire de la ville, l'activité économique va devoir reprendre et il a dès à présent "des activités que l'on peut mettre en œuvre en toute sécurité. C'est le cas des plages." 

"Je crois que c'est raisonnable de rouvrir les plages aujourd'hui", déclare mercredi 13 mai sur franceinfo, David Rachline, maire RN de Fréjus, dans le Var. "Il va falloir que l'activité économique, touristique, commerciale reprenne", explique le maire réélu au premier tour des élections municipales, le 15 mars dernier. 

Faire respecter le non-stationnement sur les plages jusqu'en juin

"Nos plages sur notre territoire sont extrêmement vastes, délcare David Rachline. Elles permettront aux habitants de Fréjus de pouvoir reprendre les activités de loisirs nautiques sans risques majeurs", juge-t-il. "Nous avons d'ailleurs dit au préfet que nous entendons faire respecter la règle du non-stationnement sur la plage au moins jusqu'au mois de juin", promet David Rachline. Le maire de Fréjus estime que si les plages sont fermées durablement, "les touristes se poseront la question de savoir s'ils peuvent revenir ou non sur notre territoire."

Nous vivons énormément du tourisme dans notre territoire, il va bien falloir que l'activité économique reparte.

David Rachline, maire Rassemblement national de Fréjus

sur franceinfo

Il faut "soutenir nos commerces et notre économie locale, qu'elle reparte mais en sécurité. C'est pourquoi le déconfinement doit bien se passer". Pour le maire de Fréjus, "nous vigilants avec des règles sanitaires qui soient claires. Ils sont peu clairs de la part des services de l'Etat qui se reportent sur les maires, mais nous prenons notre charge. Nous entendons prendre nos responsabilités", argumente-t-il. D'après l'élu, l'économie peut redémarrer, "il faut simplement être vigilant. Il y a des choses aujourd'hui, des activités que l'on peut mettre en œuvre en toute sécurité. C'est le cas des plages."

Les écoles restent fermées à Fréjus

En revanche, en ce qui concerne les écoles à Fréjus, "j'ai considéré qu'il s'agissait d'un danger trop important aussi bien pour notre personnel municipal, que pour le personnel de l'éducation nationale et les élèves", déclare-t-il. "Il est trop tôt pour reprendre. Les écoles restent fermées. J'ai décidé de faire un point à la fin mai pour réouverture début juin si la situation sanitaire continuait à s'améliorer. Aujourd'hui il y a un grand point d'interrogation. Le risque était trop important", estime David Rachline.

Vous êtes à nouveau en ligne