"C'est une manœuvre pour décrédibiliser cette marche qui était positive" estime Esther Benbassa, sénatrice EELV de Paris

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Esther Benbassa revient sur la polémique suscitée par la photo publiée dimanche lors de la marche contre l'islamophobie. On y voit la sénatrice entourée de manifestants portants des autocollants avec une étoile jaune. 

"Tout cela est une manœuvre pour décrédibiliser cette marche qui était positive, calme, tranquille, familiale. Je ne comprends pas cette polémique", a réagi lundi 11 novembre sur franceinfo, la sénatrice écologiste Esther Benbassa qui a partagé sur son compte Twitter, la photo de manifestants, lors de la marche contre l'islamophobie, portant une étoile et un croissant jaunes. "Je déplore que cette photo ait été interprétée de cette façon. Cet autocollant je ne l'ai pas vu", a ajouté Esther Benbassa.

Que pensez-vous de la polémique sur cette étoile jaune qu'arboraient certains manifestants dimanche à la manifestation contre l'islamophobie. La députée européenne LREM, Nathalie Loiseau estime que vous avez perdu la tête ?

Esther BenbassaNon, je ne crois, ces mots sont de trop, c'est une photo que j'ai postée [sur Twitter], parce qu'elle représente mon idéal de société. Ces femmes et hommes et musulmans qui portaient des drapeaux français. Je trouvais que c'était le symbole de la loyauté. Je n'ai même pas remarqué que ces personnes portaient l'étoile jaune. Ce n'est pas l'étoile jaune qui est sur l'autocollant. Ce n'est pas seulement la petite fille qui porte l'autocollant. La petite fille comme ses parents. Elle n'est pas instrumentalisée. Tout le monde avait pris ses autocollants l'avaient mis sur son manteau. Ce n'était pas une étoile de David. C'était une étoile jaune à 5 branches avec un croissant. En quoi n'a-t-on pas été vigilant ? Ça a été pris comme prétexte pour salir cette manifestation.

Vous ne regrettez pas, que des gens aient porté cette étoile jaune ?

Je déplore que cette photo ait été interprétée de cette façon. Cet autocollant je ne l'ai pas vu. Si des personnes ont été choquées je peux le comprendre. J'interprète cet autocollant comme un hommage aux juifs qui ont souffert, en se disant, voilà un cri d'alarme, attention. Ce qui est arrivé aux juifs peut nous arriver aussi. J'ai lu ça de cette façon. Ce n'est pas la même époque, ce ne sont pas les mêmes conditions. L'Etat français aujourd'hui n'est pas raciste. Donc la comparaison est limitée. Arrêtons de faire la concurrence des mémoires. Je tiens à dire aux musulmans que peut-être auraient-ils dû faire attention. Ce ne sont pas les organisateurs qui ont distribué cet autocollant. Il faut laisser les musulmans vivre en paix. Eux aussi, ils sont pris dans un étau entre les islamophobes d'un côté et leurs islamistes de l'autre côté.

Vous imaginez une France où on raflerait des musulmans ?

Si on ne fait pas attention, ça peut dériver. Ça a dérivé dans tous les régimes, ce n'est pas nouveau. Je suis historienne et ce n'est pas la première fois dans l'histoire qu'il y a des dérives. Quand est-ce qu'un musulman quand il fait quelque chose ce sera considéré comme quelque chose de bien. Tout cela est une manœuvre pour décrédibiliser cette marche qui a été positive, calme, tranquille, familiale. Je ne comprends pas cette polémique. En tant qu'historienne j'avais la chaire d'histoire du judaïsme moderne à l'école pratique des hautes études en Sorbonne. Je suis clean, je n'ai pas fait ça ni pour une mise en scène, ni pour rien du tout je connais les souffrances des uns et des autres.

Vous êtes à nouveau en ligne