"Aquarius" : "On doit saisir le bateau et organiser le retour" de ces migrants "vers les côtes sud de la Méditerranée", estime le député LR Guillaume Larrivé

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le député LR de l'Yonne estime que le navire "facilite les trafics et aggrave le malheur des migrants".

Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué des Républicains et député de l’Yonne, a réagi sur franceinfo jeudi 27 septembre au sujet de l'Aquarius, ce navire affrété par l'ONG SOS Méditerranée qui porte secours aux migrants et qu'Emmanuel Macron refuse d'accueillir à Marseille. Guillaume Larrivé déclare attendre "des autorités françaises qu'elles procèdent le moment venu à la saisie de ce bateau qui (...) facilite des trafics et qui aggrave le malheur des migrants".

"Bateau pirate"

"On doit saisir le bateau et on doit organiser le retour de ces personnes qui sont sur le bateau vers les côtes sud de la Méditerranée, ce ne sont pas des réfugiés", a encore affirmé Guillaume Larrivé.

Le député de l'Yonne estime par ailleurs que le dossier de l'Aquarius "est géré en dépit du bon sens par Emmanuel Macron, c'est un vrai faux bateau humanitaire qui méconnaît le droit maritime international", ajoutant que "ce bateau est aujourd'hui sans pavillon" et qu'"il se comporte quasiment comme un bateau pirate".

Vous êtes à nouveau en ligne