VIDEO. Selon Yves Veyrier, le mouvement des gilets jaunes est une réussite en terme de communication

franceinfo

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière est venu parler des syndicats et du mouvement des gilets jaunes. 

Pour débuter l'interview, Yves Veyrier réagit à l'attaque survenue lundi soir dans le centre ville de Strasbourg : "J'ai fait part de ma tristesse et ma compassion à l'égard des familles des victimes et des blessés."

La CFDT est devenu le premier syndicat de France. Est-ce la consécration du syndicalisme réformiste face à celui de la confrontation ? "Non, je ne crois pas. Force Ouvrière n'est pas un syndicalisme de confrontation. On représente les salariés. Quand la négociation ne se passe pas comme prévue, nous avons recours au rapport de force". 

Sur la place des syndicats dans le mouvement des gilets jaunes : "Le mouvemement syndical n'est pas affaibli. Le 9 octobre dernier, il y avait 160 000 manifestants en France à l'appel des syndicats. Nous revendiquions l'augmentation des salaires. Nous n'avons pas été écoutés. Ce qu'il s'est produit c'est que des salariés se sont saisis de ce mouvement "Gilet Jaune" qui est sans doute une réussite en terme de communication" explique le secrétaire général de Force Ouvrière. 

La question AFP :  "Les partenaires sociaux ont demandé un délai pour négocier la réforme de l’assurance-chômage. Pourquoi ne pas demander aussi une remise en cause des économies exigées ?" Yves Veyrier répond : "Il est clair que le cadrage économique que le gouvernement nous demande dans cette négociation ne nous convient pas. Les interlocuteurs sociaux et les syndicats concervent leur liberté dans la négociation". 

Vous êtes à nouveau en ligne