VIDEO. Selon Caroline Mitanne sur l'emploi des personnes handicapées : "Ce qui m'agace, c'est le respect du quota"

franceinfo

Invitée de Jean-Paul Chapel, Caroline Mitanne, PDG de Sourdline, présente son entreprise d'appel téléphonique pour les personnes sourdes et malentendantes. 

Sourdline est un centre d'appel téléphonique qui permet aux malentendants de téléphoner. Née de parents sourds, Caroline Mitanne a lancé son entreprise en 2008 avec une webcam et Internet: "Quand j'étais petite, j'appelais pour mes parents. Ce n'est pas le rôle d'une enfant. Je me suis dis qu'ils doivent pouvoir faire eux-même les démarches". 

Depuis le 8 octobre, toutes les entreprises de plus de 250 millions de chiffre d'affaire doivent rendre accessible leurs services clients aux sourds et malentendants : "C'est une énorme avancée. Enfin, ils sont reconnus comme clients et consommateurs"

La question AFP : "Est-ce que la France se donne vraiment les moyens de respecter l'obligation d'embaucher 6% de travailleurs handicapés ?" Caroline Mitanne répond : "On incite pas assez les entreprises à le faire. Embaucher des handicapés fait peur et cela demande beaucoup d'accompagnement". Sur 16 employés, Sourdline a recruté une dizaine de personnes handicapées : "J'emploie des personnes et pas un statut. Ce qui m'agace aujourd'hui, c'est le respect du quota : finalement, ils sont embauchés, mis dans un coin et après on s'en fiche un peu". 

Les entreprises de plus de 250 salariés vont devoir publier un index mesurant les inégalités hommes/femmes avec des pénalités financières d'ici à 2022 : "Il y a d'autres façon de pousser les structures qu'avec des pénalités". 

L'interview :l'éco s'est achevée avec Al Green, Lets Stay Together. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne