VIDEO. Lucas Chancel : "Il faut une harmonisation fiscale pour financer les services publics"

franceinfo

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Lucas Chancel, codirecteur du Laboratoire sur le Inégalités Mondiales, est venu présenter une étude sur les inégalités en Europe.  

Vous avez observé les inégalités en Europe depuis 1980, quel est le pays où les inégalités sont les plus faibles ? 

"Les pays où les inégalités sont les plus faibles sont les pays du Nord : Danemark, Suède, Norvège et Finlande. Les inégalités dans ses pays ont augmenté au milieu des années quatre-vingt-dix sous l"effet de la libéralisation d'une certaine partie de la société. Se sont des pays qui arrivent quand même aujourd'hui à garantir un faible niveau d'inégalité avant impôt" explique Lucas Chancel, co-directeur du Laboratoire sur le Inégalités. 

Comment s'en sort la France ? 

"Pas trop mal, c'est un pays qui est assez représentatif des pays de l'Europe de l'Ouest. Les inégalités augmentent légèrement mais relativement moins que dans les autres pays européens. Les inégalités avant impôt sont assez fortes par rapport à l'Europe du Nord mais c'est pays qui redistribue un peu plus que la moyenne européenne" répond Lucas Chancel. 

La question AFP : Les inégalités en Europe sont elles plus importantes entre les pays ou au sein d'un même pays ? 

"En Europe, les inégalités entre pays représente une petite part des inégalités européenne contrairement à ce que l'on pouvait penser jusque là. L'essentiel des inégalités entre citoyens européens c'est ce qui se passe à l'interieur des pays. Se sont les écarts de niveau de vie à l'intérieur des pays qui expliquent l'essentiel des inégalités en Europe" répond le codirecteur du Laboratoire sur les Inégalités Mondiales. 

L'interview s'est achevée sur "ain't go no" de Nina Simone 

Vous êtes à nouveau en ligne