VIDEO. Emery Jacquillat : "On peut concilier profit et impact social et environnemental positif"

franceinfo

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":L'éco", Emery Jacquillat, PDG de Camif Matelsom, proteste contre la surconsommation et les fausses promotions du Black Friday.

Contre le Black Friday, Emery Jacquillat a décidé de fermer son site de vente en ligne vendredi: "On refuse de vendre et de s'inscrire dans cette spirale de la surconsommation dans laquelle tout le monde vous invite à acheter, cette semaine, des produits dont on n'a pas forcément besoin". 

La Camif travaille dans une démarche engagée sur le développement durable : "Il nous semblait juste inconcevable de participer à ce syndrome de la surconsommation qui est le Black Friday et qui nous est importé tout droit des Etats-Unis". 

Le PDG de la Camif alerte sur les promotions qui seraient des fausses promotions : "Le vrai coût des prix bas c'est un coût social et environnemental. On est devenu l'une des premières B-Corp en France en 2015. Cela montre qu'on peut concilier profit et impact social et environnemental positif". 

La question AFP : "Vous dénoncez la consommation à outrance mais peu d'enseignes vous suivent : n’est-ce pas une bataille perdue d’avance ?" Emery Jacquillat répond : "L'année dernière, on a été les premiers à faire cette action de refus de vente. Je crois qu'aujourd'hui, il y a une mobilisation et une prise de conscience des chefs d'entreprise". Des initiatives ont été prises par l'enseigne Nature et Découverte et par Danone qui a décidé de reverser une journée de leur chiffre d'affaire à des associations. 

L'interview s'est achevée avec Johnny Halliday, "Que je t'aime". "On doit aimer notre planète et reconcilier le citoyen et le consommateur qu'on est tous" conclut-il. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne