Guillaume Pepy (Initiative France) : "Même à 55 ans, vous êtes un jeune entrepreneur !"

Guillaume Pepy, président d’Initiative France, réseau associatif de financement de créateurs d’entreprises, était l’invité de Daïc Audouit dans ":l’éco".

Guillaume Pepy, président d’Initiative France, réseau associatif de financement de créateurs d’entreprises, était l’invité de Daïc Audouit dans ":l’éco ".

Guillaume Pepy a commencé l’entretien en expliquant les engagements d’Initiative France. "C’est un réseau de 22000 bénévoles partout en France, qui aide ceux qui ont envie de créer leur entreprise. Chaque année nous aidons 50000 à 60000 personnes, et cela débouche sur autant de créations d’emplois. Tous les projets soutenus sont soutenus à l’échelle locale, quels qu’ils soient." Détaillant le processus d’aide de création d’entreprise, Guillaume Pepy explique que les financements viennent de la BPI (Banque publique d’investissement). "Quand votre projet est jugé crédible, vous recevez environ 10000 euros. Avec ce prêt, vous allez dans votre agence bancaire qui verra qu’Initiative France a validé le projet, et octroie un prêt de l’ordre de 100000 euros. Chaque année, 20000 entreprises créés sur tout le territoire."

Concernant le plan de relance, dont beaucoup estiment qu’il privilégie le maintien de l’emploi au détriment de leur création, l’ancien président de la SNCF considère à l’inverse que des mesures sont utiles pour créer des emplois, en particulier l’aide de 10000 euros pour 2500 jeunes sans diplôme qui ont envie de créer leur entreprise. "Vu leur situation, ils se demandent si on va leur prêter. La réponse est dans le plan de relance. Créer son propre job et sa propre entreprise est la plus belle des aventures professionnelles, mais trop de freins nous font hésiter". D’autant que la situation actuelle est favorable à la création d’entreprises : "Avec la transformation de l’économie, il y a plein de nouvelles idées qui vont pouvoir se concrétiser " estime Guillaume Pepy, évoquant notamment les projets écologiques.

Il explique les raisons pour lesquelles Initiative France a autant de succès. "Une fois qu’on a octroyé un prêt, on ne laisse pas les entrepreneurs tout seuls. On va les accompagner et leur donner des conseils pendant plusieurs années, avec un parrain ou marraine qui sont là quand il y a une difficulté". Il souligne qu’il n’y a pas d’âge pour avoir un projet, et qu’avec la crise de nombreuses personnes en profitent pour se lancer. "Même à 55 ans, vous êtes un jeune entrepreneur !

L’entretien s’est achevé avec "Ma France" de Jean Ferrat.

Vous êtes à nouveau en ligne