"44 % des Français envisagent de réduire leur budget pour le repas de Noël" annonce Michel Biero, directeur des achats de Lidl

Comment les Français envisagent de fêter Noël pour cloturer cette année si particulière ? Michel Biero, directeur exécutif des achats de Lidl, apporte un éclairage sur les perspectives de consommation des Français en dévoilant les chiffres d’un sondage exclusif, réalisé avec Yougov.

Michel Biero est le directeur exécutif des achats de Lidl France. Avec l’aide Yougov, l’enseigne a réalisé le sondage  "Noel 2020 : presque comme les autres ?", sur les habitudes des Français. "38 % des Français veulent réduire le nombre de convives à tables. 33 % d’entre nous déclarent vouloir rester dans leur foyer, et 18 disent vouloir faire plusieurs repas sur le mois de décembre, pour réduire le nombre de personnes autour de la table. La semaine prochaine, le 7 décembre, on peut déjà fêter Noël. Les produits sont dans les magasins donc les consommateurs peuvent déjà venir les acheter." Dans l’ensemble, 44 % des Français ont prévu de réduire leur budget. Un indicateur de la crise sociale ? "Et de la crise économique ! Le pouvoir d’achat a été fortement perturbé par cette crise. Près de la moitié des Français envisagent de réduire leur budget du repas de Noël, qui est prévu entre 50 et 150 euros pour l’intégralité du repas de Noël. Seuls 4 % ont prévu de dépenser un peu plus." En revanche, pas de surprise dans le résultat du menu préféré des français pour Noël : "Le foie gras, la bûche de Noël, le champagne et le chapon" énumère-t-il.

Qu’est-ce qui différencie Lidl des autres enseignes ? "Nous essayons d’apporter le meilleur rapport qualité prix sans faire de promo." Il prend l’exemple d’un foie gras bloc 30 % de morceaux, à 230 grammes pour 6 euros 99. "Pour 230 grammes vous pouvez couper 4 magnifiques tranches ! Même les gourmands ne pourront pas la finir. Cela correspond à environ 1,70 euros par personne sur l’entrée." Depuis peu, Lidl vend même… du caviar "Nous avons voulu le démocratiser pour que les Français qui n’ont pas les moyens de s’offrir des boites de caviar français à des prix hallucinants puissent acheter une petite boite de 10 grammes à 7 euros 99."

Et comment Lidl parvient à maintenir des prix bas ? Une des raisons avancées est la grande part de marques distributeurs (représentant 90 % des produits), au détriment des grandes marques. "Nous négocions avec les TPE et PME qui sont derrière ces marques distributeurs. Nous dégustons les produits en permanence pour avoir la meilleure qualité possible. Il y a un assortiment très court, de 1700 références. L’avantage d’en avoir si peu est de pouvoir acheter des volumes astronomiques, avec un avantage sur le prix d’achat. Il y a aussi une optimisation de la logistique sur de nombreux postes, ce qui fait que nos coûts de structures se réduisent drastiquement. C’est pourquoi nous pouvons proposer des prix défiant toute concurrence."

Vous êtes à nouveau en ligne