Philippe Dorge (La Poste) : "Le colis, c’est le cœur de nos activités postales"

Philippe Dorge, directeur général adjoint du groupe La Poste, est l’invité de Jean-Paul Chapel dans la matinale de France Info.

Comme chaque fin d’année, La Poste prévoit une explosion des livraisons entre le Black Friday et Noël. Plus de 100 millions de colis seront traités sur la période, selon Philippe Dorge, directeur général adjoint du groupe La Poste. "On atteindra le pic vers le 16 décembre – autour de 4 millions de colis sur une journée," précise-t-il. Pour faire face à ce bond d'activité, l’entreprise a embauché 2 500 facteurs en CDI, et recruté 6 000 renforts supplémentaires.

Deux Français sur trois achètent en ligne. "En France, 13 % du commerce, c’est du e-commerce." Une part qui devrait continuer à augmenter : au Royaume-Uni, ce chiffre atteint 25 %."Le colis, plus que jamais, c’est le cœur de nos activités postales," déclare Philippe Dorge. La Poste prévoit de traiter 1 milliard de colis par an en 2030, contre 500 millions aujourd’hui.

Pour accompagner cette croissance, La Poste a récemment annoncé un plan d’investissement de 450 millions d’euros. Objectif : augmenter ses capacités de tri et de livraison. Par exemple, de nouvelles machines pourront traiter 35 000 colis en une heure, contre 10 000 aujourd'hui. "Inversement, on est à 7 milliards de courriers chaque année. On sera autour de 3,5 milliards en 2030." En 2008, le groupe gérait 18 milliards de courriers par an.

"Colissimo, c’est le numéro un de la livraison écoresponsable," affirme Philippe Dorge. "Un Colissimo, c’est 420 grammes d’émissions brutes de CO2, à peu près l’équivalent de 4 kilomètres parcourus en voiture," poursuit-il, "Nous allons continuer à baisser ces émissions brutes de -28 % d’ici 2025. Et nous les compensons par des programmes de captation carbone pour avoir une neutralité carbone de la livraison."

Vous êtes à nouveau en ligne