Jean-Michel Bourrelier (Mavic) : "Il y a très peu de fabricants de vélos en France"

Jean-Michel Bourrelier, co-président de Mavic, est l’invité de David Delos dans la matinale de France Info.

Avec 2,7 millions d’unités écoulées en France en 2020, les ventes de vélos tournent à plein régime. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. D’après Jean-Michel Bourrelier, co-président de l’équipementier Mavic et invité de David Delos, le marché continuera à grandir encore 5 ou 6 ans avant de se stabiliser.

"On s’approvisionne beaucoup sur l’Asie," regrette-t-il, "Il faudrait recentrer l’industrie en France." Un manque à gagner flagrant quand on compare avec l’industrie du vélo au Portugal. Le pays en produit 3 millions par an, contre 600 000 dans l’hexagone. Une des causes selon Jean-Michel Bourrelier :"la France n’a pas vu ce marché arriver." Pour combler le retard, Jean Castex a lancé une mission parlementaire pour identifier les faiblesses de l’industrie du vélo.

Après un dépôt de bilan en 2020, "aujourd’hui, on a le vent dans le dos," affirme le co-président de Mavic. L’entreprise est redevenue indépendante, et voit son chiffre d’affaires bondir de 20 %. La marque prévoit de s’adresser à un public plus large et de recentrer son offre autour d’une spécialité, la roue de vélo.

Vous êtes à nouveau en ligne