Thibaud Hug de Larauze (Back Market) : "La redevance copie privée pour les produits reconditionnés reviendrait à taxer l'économie circulaire"

Thibaud Hug de Larauze, dirigeant et co-fondateur de Back Market, est l'invité de David Delos dans la matinale de France Info. 

Back Market est spécialisé dans le reconditionnement des portables, ordinateurs et autres appareils électroménagers. L'entreprise a levé 276 millions d'euros et est devenue la la 14e licorne française (NDLR, une start-up valorisée à plus d'un milliard de dollars). La levée de fonds a été réalisée pour deux raisons : "continuer l'expansion de l'entreprise à travers les différentes catégories de produits et faire une priorité le fait de consommer reconditionné en évitant d'acheter neuf et d'épuiser les ressources de la planète". Présent dans 13 pays, Back Market souhaite continuer à se développer en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Prochainement, "nous avons prévu d'ouvrir au Canada, en Suède et en Corée du Sud". Thibaud Hug de Larauze insiste : "Le but est de rendre la plateforme accessible à tous les consommateurs.

Le gouvernement souhaite étendre la redevance pour copie privée aux appareils reconditionnés. "C'est une taxe pour les smartphones et tablettes revendus neufs afin de rémunérer les artistes et les ayant-droits." L'extention aux produits reconditionnés serait un frein pour le développement de l'économie circulaire selon le PDG de Back Market. "Cela reviendrait à taxer l'économie circulaire et rendre les produits plus chers. Cela ne va pas du tout pour les reconditionneurs français qui vont être touchés par rapport aux reconditionneurs étrangers car les consommateurs devront payer plus cher s'ils souhaitent que leur appareil soit reconditionné en France." Thibaud Hug de Larauze s'adresse au gouvernement : "On demande de ne pas faire passer cet amendement car cela va mettre à mal la filière de reconditionneurs français, une filière essentielle à développer pour demain car nous pensons que l'économie circulaire et la transition énergétique sont indispensables." 

Vous êtes à nouveau en ligne