Guillaume Gibault (Le Slip Français) : "Réinventer avec panache l’industrie textile française"

Guillaume Gibault, fondateur de la marque Le Slip Français, est l’invité de Jean-Paul Chapel dans la matinale de France Info.

Produire des vêtements en France coûte parfois plus de trois fois plus que les produire dans d’autres pays comme la Chine, le Pakistan, ou le Bangladesh. "Nous, ce que l’on essaie de faire, c’est d’arriver à partir de ce coût de fabrication qui est plus cher, de faire un équilibre de marge plus petit," avance Guillaume Gibault, fondateur de la marque Le Slip Français et invité de Jean-Paul Chapel. L’enjeu est d’ordre éthique, affirme l’entrepreneur : "Le coût d’un produit textile, c’est 80 % à 90 % le coût de la personne qui la fabrique à la main." Acheter français, c’est "entretenir un modèle qui est plus sain pour les gens qui les fabriquent."

Le Slip Français a connu une forte croissance depuis sa création en 2011. "On fait 25 millions de chiffre d’affaires, on est 120 salariés, on fabrique un petit million de produits par an auprès de 30 ateliers partenaires en France," souligne Guillaume Gibault. "Notre mission d’entreprise, c’est de réinventer avec panache l’industrie textile française." Une panoplie de produits que la marque développe toujours. "On a fait un boulot de fond pour remettre le slip au goût du jour pendant 10 ans. On s’attaque aujourd’hui à la pantoufle," déclare le fondateur du Slip Français.

Mais des nuages s’amoncellent à l’horizon. "Depuis la réouverture des usines post-Covid, il y a un vrai goulot d’étranglement de transports, et il n’y a pas assez de matières premières." Le prix du coton a explosé. Si l’augmentation persiste dans les mois à venir, cela se répercutera sur les prix de vente, prévient Guillaume Gibault.

Vous êtes à nouveau en ligne