:l'éco

André Comte-Sponville : "Par souci de justice, on ne peut pas sacrifier toute l'économie pour des raisons sanitaires"

Donia Amamra : "Meet My Mama fait découvrir des plats du monde entier, préparés par des mamans de tous les horizons"

Franck Mathais (JouéClub) : "Pour réussir Noël, il est nécessaire que les magasins de jouets puissent ouvrir"

Matthieu Ricard : "Avec les réseaux sociaux, il y a une épidémie du n’importe quoi"

Christine Ockrent : "Quel que soit le vainqueur de la présidentielle, la tendance protectionniste et isolationniste des États-Unis ne s’inversera pas du jour au lendemain"

Philippe Petitcolin (Safran) : "En France, le chômage partiel nous a permis de résister à la crise et de maintenir l’emploi"

Aurélie Drouvin : "Avec la plateforme Mes Volontés, chacun peut sécuriser ses dernières volontés dans un coffre-fort numérique"

Jézabel Couppey-Soubeyran : "Avec la monnaie hélicoptère, la monnaie de la banque centrale profiterait à tous au lieu de tourner en boucle dans la sphère financière"

:l'éco du mercredi 28 octobre 2020

Eva Sadoun : "Nous avons créé une application pour que les citoyens dirigent leur épargne vers des produits qui vont dans le sens de la transition sociale et écologique"

François Asselin (CPME) : "En cas de reconfinement, je demande à renforcer les aides : le gouvernement doit aller au jusqu’au bout".

Philippe Aghion : "Je suis favorable à la mise en place d’un impôt négatif, qui ferait percevoir un chèque aux revenus modestes"

Julien Paque (TchaoMegot) : "Nous ambitionnons de recycler près de la moitié des mégots jetés en France"

Christian Regouby (Collège Culinaire de France) : "Il faut que chacun prenne conscience que manger est un acte citoyen"

François Hommeril (CFE-CGC) : "Les aides à l’embauche sont inefficaces : quand une entreprise recrute c’est qu’elle en a besoin, pas parce qu’on lui donne une prime"

Christiane Lambert (FNSEA) : "La baisse du nombre d'agriculteurs est dûe à un choix de société : jamais les Français n'ont consacré aussi peu d'argent à leur alimentation"

Marc-Antoine Jamet (Cosmetic Valley) : "La crise a modifié la composition du panier de consommation des produits cosmétiques"

Amandine Roggeman et Jean-Pierre Cabrol (Convention citoyenne pour le climat) : "Le combat pour appliquer les mesures de la convention climat continue, et comme tout combat il faut un peu de sueur et de larmes"

Christopher Dembik (Saxo Bank) : "Des aides ponctuelles sur les bas revenus comme celles annoncées hier ne sont pas suffisantes, car la crise va avoir des effets dévastateurs pendant plusieurs années"

Vous êtes à nouveau en ligne