Médias et Terrorisme : Comment Informer sans Glorifier ?

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les attentats de cet été ont relancé le débat sur le traitement médiatique du terrorisme. Certains médias ont décidé de ne plus publier les photos des auteurs d’attentats ou même leurs noms, quand d’autres, ont choisi le cas par cas. « Votre Télé et vous » consacre son émission de rentrée à cette thématique.

Les attentats de cet été ont relancé le débat sur leur traitement médiatique.
Les téléspectateurs ont été nombreux à réagir, partageant parfois les mêmes interrogations que celles portées par de nombreuses rédactions depuis quelques semaines.

Que montrer ? Qu’occulter ?
Faut-il publier les photos des auteurs d’attentats, et lesquelles ?
Faut-il donner leur nom ?

Pour les téléspectateurs, derrière ces interrogations, s’expriment souvent des craintes : celles de glorifier les terroristes, de participer à la stratégie de la terreur, d’attiser les tensions. Beaucoup pointent notre responsabilité dans un tel contexte, appelant à plus de vigilance.

En plateau, 3 téléspectateurs :
- Michel Petrovski, auteur, Asnières-sur-Seine (92)
- Brigitte Serre, documentaliste en préretraite, Mérignac (34)
- Lazhar Mendil, technico-commercial, Paris (75)

Ils ont pu échanger avec :
- Philipe Castel, rédacteur en chef de France 3 Côte d’Azur
- Alexandre Kara, directeur de l’information de France Télévisions
- François Jost, professeur à la Sorbonne Nouvelle, il enseigne l'analyse de la télévision et la sémiologie audiovisuelle (Paris 3). Il est l’auteur de « Des images sont aussi des actes » Éditions de l'Aube, collection "Monde en cours" (2016)

Les médias, caisse de résonnance du terrorisme ?
La question s’est posée à chaque vague d’attentats.
Aujourd’hui la parfaite maitrise de la communication et des réseaux sociaux par Daech change la donne.
Le reportage de Votre Télé et Vous montre l’évolution du traitement médiatique des attentats qui ont touché la France depuis les années 80. Sophie Nény a interviewé :
- Jérôme Fénoglio, directeur du quotidien Le Monde et du site lemonde.fr
- Pierre Lefebure, du laboratoire Communication et Politique IRISSO, CNRS Université Paris-Dauphine
- Hervé Brusini de France Télévisions

Dépasser l’émotion. Ne pas renoncer à informer. Où placer la limite du soutenable ? Eviter d’alimenter les théories du complot. Se méfier des risques d’autocensure.
Toutes ces questions ont été au cœur du débat.

 

Vous êtes à nouveau en ligne