Tout est-il permis pour obtenir une information ?

Les courriels reçus à la médiation de l’information montrent un réel intérêt des téléspectateurs pour les aspects juridiques soulevés par la pratique journalistique. 

Les courriels reçus à la médiation de l’information montrent un réel intérêt des téléspectateurs pour les aspects juridiques soulevés par la pratique journalistique.

L’émission tentera de répondre aux questions les plus fréquentes : peut-on filmer sans autorisation lors d’un match par exemple,dans une manifestation ou encore tout simplement dans la rue ? Peut-on montrer le visage d’un enfant à la télévision ?
Cacher son statut de journaliste pour obtenir des informations, filmer en caméra cachée...sont-elles des méthodes acceptables ?
Le traitement des affaires judiciaires pose aussi régulièrement problème…montrer, ne pas montrer un prévenu ? Le nommer ? Respecter la présomption d’innocence etc…

Pour répondre à ces questions Nicolas Jacobs,
médiateur de l’information nationale de France Télévisions reçoit :

- Gwendoline Flamant, directrice juridique adjointe à France Télévisions
- Pierre Ganz, vice-président de l’Observatoire de la Déontologie de l’Information et auteur de « Chroniques de Déontologie »
- Luc Hermann, journaliste d’investigation et producteur de la société de production « Premières lignes »
qui produit « Cash investigation » pour France 2
- Hervé Brusini, journaliste, directeur de la stratégie de l’information à France télévisions

Vous êtes à nouveau en ligne