Grands reportages : en voie de disparition ?

Le grand reportage est un des piliers irremplaçables du journalisme. Mais il est cher, de plus en plus risqué et concurrencé par le flot d’images véhiculées par les réseaux numériques. Ceux-ci donnent l’impression trompeuse d’une visibilité instantanée du monde et la tentation est grande de s’en contenter et de ne plus aller chercher sur le terrain les vérités,  les faits, les preuves que les sources officielles ou autres n’ont pas toujours envie de montrer…  Pour en parler Nicolas Jacobs, médiateur de l’information nationale de France Télévisions reçoit :  - Martine Laroche-Joubert  Grand reporter - Florian Le Moal, journaliste reporter d’images - Hervé Brusini, journaliste - Eric Scherer, directeur de la prospective à France Télévisions  

Le grand reportage est un des piliers irremplaçables du journalisme. Mais il est cher, de plus en plus risqué et concurrencé par le flot d’images véhiculées par les réseaux numériques. Ceux-ci donnent l’impression trompeuse d’une visibilité instantanée du monde et la tentation est grande de s’en contenter et de ne plus aller chercher sur le terrain les vérités,  les faits, les preuves que les sources officielles ou autres n’ont pas toujours envie de montrer…  Pour en parler Nicolas Jacobs, médiateur de l’information nationale de France Télévisions reçoit :  - Martine Laroche-Joubert  Grand reporter

- Florian Le Moal, journaliste reporter d’images

- Hervé Brusini, journaliste

- Eric Scherer, directeur de la prospective à France Télévisions  

Vous êtes à nouveau en ligne