VIDEO. Pièces à conviction : "Prix de l'eau, les avantages d'une gestion communale"

Dans "Pièces à conviction" diffusé sur France 3 le 22 octobre, le maire de Sainte-Marguerite dans les Vosges explique pour quelles raisons la commune préfère gérer elle-même l'eau de ses habitants. Extrait.

À Sainte-Marguerite, dans les Vosges, c'est un service communal qui gère le circuit de l'eau pour ses habitants. De la distribution à la station de neutralisation en passant par le pompage, l'ensemble de ce circuit se trouve ainsi entre les mains de personnels dédiés, en mairie.

Une charge conséquente en termes de gestion... mais André Boulangeot, adjoint au maire, précise que le système présente malgré tout un certain nombre d'avantages : "C'est sûr [...], c'est un poids, mais il y a aussi la façon de pouvoir gérer convenablement le prix de l'eau : on en est maîtres, et on arrive à juguler un prix de l'eau raisonnable [...]."

Pour preuve, l'abonnement annuel revient à 25,68 euros, contre 65 à Saint-Dié-des-Vosges, la commune voisine de Sainte-Marguerite. Même chose si l'on regarde le prix des 30 premiers mètres cubes : 85 centimes à Sainte-Marguerite, contre 1,80 euro à Saint-Dié. Car si elle gère le réseau, la commune doit seulement équilibrer son budget : nul besoin de bénéfices, contrairement à la majorité des villes françaises qui ont délégué la gestion de l'eau potable à des entreprises privées.

Retrouvez l'enquête de l'équipe de Pièces à conviction sur France 3 mercredi 22 octobre à partir de 23h15. 

Vous êtes à nouveau en ligne