Pièces à conviction : "Très cher TGV"

Depuis son lancement, en 1981, le TGV a transporté deux milliards de passagers. Si ce train à grande vitesse a longtemps été la fierté française, il traverse aujourd'hui une période de crise, engendrant des dizaines de milliards de déficit. En outre, le TGV perd en popularité en raison de ses retards fréquents et du coût trop élevé de ses billets. L'équipe de l'émission a enquêté sur le TGV Sud-Ouest, afin de comprendre les raisons de l'augmentation des titres de transport, notamment pendant les vacances scolaires, mais aussi de s'interroger sur le bien-fondé de la construction de la ligne reliant Bordeaux à Toulouse, d'un montant de six milliards d'euros.

Depuis son lancement en 1981, le TGV a transporté deux milliards de passagers. Une merveille technologique, une fierté française…Mais aujourd'hui, la machine a des ratés : des dizaines de milliards de déficits, des retards fréquents, des billets trop chers. Pièces à conviction a enquêté sur le TGV Sud - Ouest.

Pourquoi paye-t-on si cher pendant les vacances scolaires un billet Paris - Bordeaux même quand on le réserve deux mois à l’avance ? 

En pleine crise économique, est-il raisonnable d'avoir engagé le plus gros chantier en Europe ? Fallait-il engager la construction de la ligne Bordeaux - Toulouse : 6 milliards d'euros, pour gagner 6 minutes ?

Comment expliquer que, pour la première fois en France, une entreprise soit propriétaire d'une partie de la ligne TGV ? Quelles en sont les conséquences pour les usagers ?


Une enquête de 52' réalisée par Benoît Bertrand-Cadi
produite par Ligne de Mire avec la participation de France 3

Vous êtes à nouveau en ligne