VIDEO. Plus blanc que blanc… Entre tactique et moralisation

Le 25 juin 2017, "Dimanche en politique" revient sur l’actualité politique de la semaine passée, et notamment sur la nomination du nouveau gouvernement d’Edouard Philippe.

Le 25 juin 2017, "Dimanche en politique" revient sur l’actualité politique de la semaine passée. Quatre ministres ont quitté le gouvernement d’Edouard Philippe sous la pression des révélations et des affaires les concernant. Les Français semblent considérer que cette sanction était inévitable, et tant pis pour ceux qui en font les frais.

Parmi les ministres évincés, François Bayrou et Marielle de Sarnez, pris dans les affaires des assistants parlementaires européens du MoDem, mais également Richard Ferrand, qui est sous le coup d’une enquête préliminaire dans le cadre de ces anciennes fonctions aux Mutuelles de Bretagne.

Les Français veulent des politiques honnêtes

Le gouvernement Philippe II, annoncé le 21 juin, est plutôt composé d’experts. Aux yeux des Français, cela peut soulever des problèmes de conflits d’intérêts et de lobbies. Qu'en pensent les invités de "Dimanche en politique" ? "On est dans un tournant dans la politique française. Fini l’entre-soi, cela fait quelques années que l’on est entré dans la transparence. Une loi doit dire ce que l’on peut faire ou non, mais attention à l’ère des corbeaux et celui du soupçon", analyse Barbara Pompili, ancienne secrétaire d’Etat en charge de la biodiversité, désormais députée LREM. "On a aujourd’hui un pouvoir trop déséquilibré sur le législatif, c’est normal que la presse fasse son travail, parfois contre une certaine omerta de la justice", souligne Eric Coquerel, élu régional engagé auprès de La France insoumise.

Vous êtes à nouveau en ligne