VIDEO. Loi Travail, qu’est-ce qui va coincer?

La concertation entre les partenaires sociaux et l'exécutif sur la loi Travail version Macron a débuté. Le projet de loi d’habilitation permettra au gouvernement de légiférer par ordonnances pour réformer le Code du travail. Quelle est la position des invités de "Dimanche en politique", Barbara Pompili, députée La République en marche, et Eric Coquerel, député La France insoumise ?

La concertation entre les partenaires sociaux et l'exécutif sur la loi Travail version Macron vient de débuter. Certaines propositions ont été annoncées par le gouvernement et certaines ont fuité dans la presse. Le ministère du Travail a annoncé le dépôt d'une plainte contre X pour vol et recel de documents, après la publication dans le journal Libération d'informations présentées comme des pistes de la future réforme.

Le projet de loi d’habilitation, présenté en conseil des ministres le 28 juin et qui va permettre au gouvernement de légiférer par ordonnances pour réformer le Code du travail, suscite des réactions contrastées chez les partenaires sociaux. Muriel Pénicaud, ministre du Travail consciente des "inquiétudes" et des "anxiétés" au sein de l'opinion, a assuré qu'"il n'y a pas d'agenda caché" concernant cette réforme. Elle a par ailleurs assuré que le gouvernement ne touchera pas "au socle fondamental" du contrat de travail dans le cadre de sa réforme.

Quelle opposition à l'Assemblée ?

Qu’en pensent les invités de "Dimanche en politique", Barbara Pompili, députée La République en marche de la Somme, et Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine Saint-Denis ? Barbara Pompili estime qu’il faudra regarder de près ce projet de loi, sur le CDI de projet, elle ne voit "pas de différences avec un CDD". Ira-t-elle jusqu’à voter contre celle loi ? La députée LREM, dont la suppléante dans la Somme est déléguée syndicale de l’entreprise Whirpool, espère qu’elle n’aura pas à aller jusque-là. 

Quant à Eric Coquerel, il pense que "le CDI de projet, c’est le retour du travail à la tâche. C’est un projet du Medef". Quelle sera la stratégie de La France insoumise ? "Nous nous opposerons à la fois à l’Assemblée et dans la rue. Un élu doit toujours être aux côtés de ceux qui se mobilisent", répond-il.

Vous êtes à nouveau en ligne