VIDEO. Benjamin Griveaux sur l'"affaire Richard Ferrand" : "C'est un règlement de comptes au plan local"

DIMANCHE EN POLITIQUE : FRANCE 3

Pour Benjamin Griveaux , porte-parole de La République en marche, "il n'y a rien sur le fond judiciaire" dans les révélations du "Canard enchaîné" sur l'opération immobilière réalisée par la femme de Richard Ferrand.

Benjamin Griveaux , porte-parole de La République en marche, était l’invité de "Dimanche en politique" le 28 mai. Il s’est exprimé sur "l’affaire Richard Ferrand". Le nouveau ministre de la Cohésion territoriale est soupçonné d’avoir favorisé sa compagne au moment d’un appel d’offres, lorsqu’il était directeur des Mutuelles de Bretagne. Richard Ferrand a exclu de démissionner.

"Les électeurs trancheront"

Pour Benjamin Griveaux, "il n’y a rien sur le fond judiciaire. Reste la question de morale et les électeurs, lors des législatives, trancheront. Nous ne craignons pas d’autres révélations. Malheureusement, nous sommes dans une époque où la délation va bon train, et je pense qu’il s’agit d’un règlement de comptes au plan local". En effet, Richard Ferrand, ministre de la Cohésion et des Territoires, est candidat aux législatives dans le Finistère.

Soulignons que dans le même temps, le gouvernement travaille à la première grande loi du quinquennat sur la moralisation de la vie publique. Benjamin Griveaux estime que cette polémique n'entache pas la loi de la moralisation de la vie publique que prépare le garde des Sceaux.

Vous êtes à nouveau en ligne